Anavad : Déclaration du Conseil des ministres kabyles

11/09/2014 - 12:23

PARIS (SIWEL) — Le Gouvernement provisoire kabyle en exil s’est réuni en Conseil des ministres dimanche 07 septembre 2014 sous la présidence de Mas Ferhat Mehenni. Plusieurs points ont été inscrits à l’ordre du jour, dont l’évaluation des actions en cours en Kabylie (élections du drapeau kabyle, délivrance de cartes d'identité kabyle, proposition de mise en place de l'état civil kabyle dans les villages et en ligne…), de la situation en Kabylie (bilans des incendies de l'été, assassinat du joueur Ebossé, rassemblement amazigh du 30/08 à Tizi-Ouzou) ainsi que la situation sur la scène internationale (Ecosse, Libye, Etat islamique)...


Makhlouf Idri, Porte-parole de l'Anavad (Gouvernement provisoire kabyle) (PH/SIWEL)
Makhlouf Idri, Porte-parole de l'Anavad (Gouvernement provisoire kabyle) (PH/SIWEL)
Nous avons tenté de mettre en évidence les principaux points par des sous titres qui relèvent de notre rédaction. L’original de la déclaration se trouve en pièce-jointe

Ainsi au cours de son Conseil des ministres du 07/09/2014, l'ordre du jour de l'Anavad a été consacré au programme d’action de l’année 2014-2015 :

Election du drapeau kabyle

La diplomatie, la médiation et les institutions sont au premier rang des préoccupations du gouvernement provisoire kabyle. C’est dans ce cadre notamment qu’il rappelle aux citoyens qui désirent voter pour le drapeau kabyle que l’opération électorale sera clôturée le 30 novembre 2014. Ils peuvent encore accomplir leur devoir civique dans leur village en organisant eux-mêmes un scrutin, ou sur l'interent : http://drapeau.kabylie-gouv.org

Carte d'identité kabyle

Par ailleurs, étant donné le nombre élevé de demandes de cartes d’identité kabyle, il a été décidé de créer un service dédié à sa délivrance à Paris, particulièrement pour tous ceux qui habitent en région parisienne, sans passer par l'internet. Mais la procédure actuelle sur le site de l’Anavad (http://cik.kabylie-gouv.org reste valable pour toutes celles et tous ceux qui vivent ailleurs qu’en Kabylie et en Ile-de France.

Registre de l'état civil kabyle

Pour lutter contre l'arabisation de l'état civil kabyle par le pouvoir algérien et éviter les drames de nouveaux-nés que l'administration algérienne refuse d'enregistrer pour le seul motif que leurs prénoms ne figureraient pas sur la liste des prénoms algériens (arabes) autorisés. Il a été proposé de mettre en place un registre centralisé pour les actes de l'état civil en Kabylie dans les villages et en ligne.

Rassemblent MAK / MAM / MAC à Tizi-Ouzou

En Kabylie, l’Anavad salue le rassemblement du 30/08/2014 à Tizi-ouzou où, trois peuples amazighs d’Algérie (Mouvement pour l’Autonomie du Mzab, le Mouvement pour l’Autonomie Chawie, et le Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie) s’étaient donnés rendez-vous pour que chacun réaffirme sa détermination à mener son légitime combat politique jusqu’à son aboutissement. L’événement est inédit. Des liens de solidarité ont été noués dans le but de se prêter mutuellement assistance, en cas de besoin.

Feux de forêts

Comme les années précédentes, le mois d’août a été en 2014 celui des incendies de forêts. L’Anavad a recensé plus de deux mille départs de feux en Kabylie dont plus de 90% sont attribués à des militaires et des agents de l’Etat qui travaillent à la désertifier. C’est ainsi que cette année encore elle a vu plus de 5 000 ha partir en fumé en détruisant des centaines de milliers d’oliviers et d’arbres fruitiers. C’est là, un réflexe récurrent du pouvoir algérien de sanctionner la fronde de la Kabylie et son désir d’émancipation de son autorité.

Assassinat d'Albert Ebossé

L’Anavad s’est de nouveau penché sur l’assassinat du footballeur Albert Ebossé, de citoyenneté camerounaise, le 23 août dernier, dans les vestiaires de la Jeunesse Sportive de Kabylie (JSK) au stade du 1er Novembre à Tizi-ouzou. Le pouvoir algérien dont l’obsession est toujours d’abattre la Kabylie, de l’humilier et de la salir, a tout fait à cette occasion pour jeter sur elle l’opprobre africaine et internationale. Contrairement aux thèses officielles voulant faire accroire que la victime a été tuée par des jets de pierres des spectateurs, Albert Ebossé a été en réalité assassiné dans les vestiaires du stade et non sur le terrain. Aucune enquête n’a été menée par les autorités algériennes qui se sont mises à leur sport favori : la construction de scénarios mensongers sur ce meurtre. Elles veulent en faire porter la responsabilité collective à la Kabylie. Bravant le ridicule, la dernière trouvaille, a été de dire que c’est une « ardoise » qui aurait coûté la vie au joueur et que cet objet, selon le ministre algérien des sports, aurait été « retrouvé dans les champs alentours ».
Premièrement, pour ceux qui ne connaissent pas la configuration des lieux, il n’y a pas de champs aux alentours du stade. Deuxièmement, si c’était un jet d’ardoise sur le joueur, l’arme du crime aurait été retrouvée sur les lieux et non « dans un champ ». Que faisait cet « objet litigieux » comme l’a dénommé le ministre algérien des sports, très loin du stade ? Cela conforte plutôt la thèse de l’assassinat. Troisièmement, si c’était toujours un projectile qui aurait touché le joueur à la tête, celui-ci serait tombé aussitôt par terre, sur le terrain du stade. Or, une vidéo, montrant Ebossé regagner sain et sauf les vestiaires, existe. Mais curieusement, on y voit un policier sortir un objet de sa poche et fixer la victime pour la suivre. L’autopsie réalisée en France fait état d’une carotide sectionnée. Cela ne pouvait l’être par une « pluie de jets de pierre » !
Pour ces faits, l’Anavad demande solennellement à la FIFA, à la CAF et au Cameroun d’imposer à l’Algérie une commission d’enquête internationale pour faire toute la lumière sur cette grave affaire. Le pouvoir algérien, montre une fois de plus, à travers ce cas, qu’il n’est pas digne de confiance. C’est à cette commission d’enquête internationale qu’il revient de découvrir ce que cet Etat voyou tente de dissimuler dans cet assassinat en accusant hâtivement et sans preuves les spectateurs de ce club kabyle.
Pour honorer Albert Ebossé au nom de la Kabylie, le Gouvernement Provisoire Kabyle en exil, a décidé de lui octroyer la citoyenneté kabyle à titre posthume. Une carte d’identité kabyle sera envoyée à sa famille par voie diplomatique.

International

Sur le plan international, l’Anavad suit avec beaucoup d’intérêt et d’espoir le référendum d’autodétermination écossais. Celui-ci ouvre un nouvel horizon au droit international qui va remodeler pacifiquement la géopolitique du monde entier. Il y a lieu de saluer le fair-play de l’Angleterre qui, tout en menant officiellement campagne pour le non à cette consultation référendaire, en accepte d’avance le verdict des urnes. C’est l’esprit gentleman.

L’Anavad rend hommage au peuple kurde qui reste en Irak le seul et dernier rempart contre l’Etat Islamique qui menace la stabilité internationale. Le peuple kurde qui se bat pour son existence et auquel la colonisation avait dénié jusqu’au droit à l’existence, est celui dont le monde et la liberté ont besoin.

En Libye où le chaos s’est installé, les territoires amazighs de Zwara et Nefoussa sont les seuls à en être épargnés. L’Anavad exhorte le peuple amazigh de Libye à proclamer sinon son indépendance, du moins la mise sur pied d’une autorité, d’une administration qui lui soit propre, ainsi que d’une école dans sa langue.

Le 08/09/2014
Pour le Gouvernement Provisoire Kabyle en exil,
M. Makhlouf IDRI, Porte-parole

SIWEL 111223 SEP 14

Ci-dessous la déclaration de l'Anavad

anavad_cdm_07092014.pdf ANAVAD_CDM_07092014.pdf  (323.99 Ko)





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu