Amar Saâdani (FLN) : Bouteflika veut réduire l’influence du DRS, mais pas celle de l’état major de l’ANP

25/10/2013 - 16:34

ALGER (SIWEL) — Amar Saâdani, désigné par un coup de force par le clan Bouteflika à la tête du FLN, a confirmé les visées de Bouteflika en procédant à des changements à la tête du DRS, et dévoile l’intention du chef de l’Etat de maintenir l’armée au centre du pouvoir.


L'Algérie, maintenue sous le joug d'une junte prédatrice. PH/DR
L'Algérie, maintenue sous le joug d'une junte prédatrice. PH/DR
Dans un entretien à l’agence Reuters, Amar Saâdani, SG du FLN a indiqué que Bouteflika veut « mettre fin au rôle politique de faiseurs de roi du puissant service de renseignement. Amar Saâdani qu’on n’accusera pas de s’être engouffré dans des lectures farfelues a précisé que Bouteflika « a décidé à instaurer en Algérie une société civil » et à « limiter l'influence politique du Département du renseignement et de la sécurité (DRS) », avant d’ajouter que « le DRS continuera à jouer son rôle mais ne sera plus impliqué dans la vie politique, dans les partis, les médias et la justice ».

Cette sortie, pour le moins inattendue de la part de Saâdani a, tout de même, le mérite de mettre fin aux tentatives des ouailles du DRS tapis dans l’ombre de la presse algérienne de minimiser les dégâts causés par les décisions de Bouteflika de transférer les pouvoirs du département de Mohamed Médiane, dit Toufik, au profit de l’état major de l’Armée.

Elle informe aussi sur le rôle prépondérant que jouera encore l’institution militaire dans la vie politique algérienne. À la différence qu’avant c’était Toufik du DRS, et désormais, ça sera pour l’état major de l’Armée, dont les responsable sont acquis pour Bouteflika, de jouer « les faiseurs de roi ».

aai
SIWEL 25 1634 OCT 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu