Algérie : les islamistes du MSP quittent l’Alliance présidentielle mais restent au gouvernement

01/01/2012 - 14:39

ALGER (SIWEL) — Le Mouvement de la société pour la paix (MSP) a annoncé dimanche 1er janvier à Alger son retrait de l’Alliance présidentielle créée en 2004.


DE G. à D. les trois chefs de l'alliance présidentielle Aboudjara Solatani, Abdelaziz Belkhadem et Ahmed Ouyahia (Photo Rio-Siwel)
DE G. à D. les trois chefs de l'alliance présidentielle Aboudjara Solatani, Abdelaziz Belkhadem et Ahmed Ouyahia (Photo Rio-Siwel)
« Le Conseil consultatif du MSP a décidé de rompre le lien avec les deux autres partis de l'alliance : le Front de libération nationale et le Rassemblement national démocratique (RND) et appelle à la constitution d'un gouvernement technocrate pour gérer la période électorale », indique un communiqué final rédigé à la clôture des travaux de la session ordinaire du Conseil consultatif du parti.

Mais ces liens rompus n'impliquent pas le retrait du MSP du gouvernement algérien dans lequel il occupe quatre postes, précise-t-on, puisque l'alliance au sein du gouvernement est née pour la mise en œuvre du programme du chef de l'État Abdelaziz Bouteflika.

uz
SIWEL 011200 JAN 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu