Algérie : les "candidats" au suicide qui échouent seront jetés en prison

11/12/2012 - 14:52

ALGER (SIWEL) — Le pouvoir central algérien ne cesse d’étonner le monde entier sur les lois qu’il impose. Ainsi, les "candidats" à l’immolation par le feu seront jugés et seront passibles d’une peine d’emprisonnement. Une sortie qui a étonné plus d’un.


PH/DR
PH/DR
« Des nouvelles instructions ont été données aux différents services de sécurité de procéder à l’interpellation de tous les candidats téméraires à l’immolation et le suicide et leur présentation devant la justice », et ce « après les amendements proposés au Code pénal en 2008, où il est relevé notamment, l’incrimination de « la sortie illégale du territoire national », ajoute le journal qui cite une source sécuritaire informée. La peine varie de 2 à 4 ans.

II
SIWEL 111452 DEC 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu