Algérie : la police enquête à Alger sur les activités des militants autonomistes kabyles

19/11/2012 - 12:29

ALGER (SIWEL) — Les tags réalisés par des militants autonomistes kabyles à Alger ont suscité de l’inquiétude chez les services de sécurité algériens, qui ont lancé, aussitôt l’information rendue publique, une enquête.


Grande panique chez les services de répression algériens. PH/DR
Grande panique chez les services de répression algériens. PH/DR
L’information concernant cette enquête des services de répression algériens a été rendue publique aussi bien par des citoyens de la cité « Puits des Zouaves » à Bouzarèah, que par des titres de presse algérien réputés proches des services de sécurité.

Ces sources précisent que depuis le début de la campagne électorale, plusieurs jeunes kabyles d’Alger font objet de surveillance de la part des policiers. « La police ne veut pas avoir affaire à des militants autonomistes en plein cœur d’Alger », souligne un des résidents de la cité.

Il a ajouté que « nous sommes déterminés à mener le combat de la Kabylie même ici à Alger pour dire que les Kabyles résidents en dehors de la Kabylie adhérent à l’idée d’un statut particulier pour la région ».

Concernant cette enquête des services de sécurité, ces militants estiment que « ça sera un cou)p d’épée dans l’eau », é »tant donné que « les vrais enjeux résident ailleurs « et que le pouvoir « ne pourra jamais faire taire un mouvement aussi fort que le MAK et le GPK ».

Ces militants ont tenu, en fin de discussion à rendre un vibrant hommage à M. Ferhat Mehenni, président du GPK.




Les tags réalisés par les militants autonomistes à Alger. PH/Siwel
Les tags réalisés par les militants autonomistes à Alger. PH/Siwel
aai
SIWEL 191229 NOV12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche