Algérie : la cour d'Alger requiert 8 mois de prison avec sursis et 50 000DA d'amende contre le blogeur Tarek Mammeri

28/12/2012 - 11:18

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Hier, l’Observatoire des Droits de l’Homme de Tizi-Ouzou a annoncé, sur son site d'information, la condamantion du jeune blogeur Tarek Mammeri à 8 mois de prison avec sursis, une amende de 50 000 DA et la saisie de son téléphone portable et de son ordinateur ,par la cour d'Alger.


Tarek Mammeri.PH/DR (Archives)
Tarek Mammeri.PH/DR (Archives)
Le site de l'Observatoire des Droits de l’Homme de Tizi-Ouzou a annoncé, jeudi 27 décembre, la condamantion du jeune blogeur Tarek Mammeri à 8 mois de prison avec sursis, une amende de 50 000 DA et la saisie de son téléphone portable et de son ordinateur. La cour d’Alger a obtenue cette sentence pour quatre chefs d’inculpations

Les quatre chefs d’inculpations pour lesquels la Cour d’Alger a obtenue cette sentence sont :
- Destruction de biens d’autrui,
- ruction de documents administratifs,
- Incitation directe à attroupement et
- Outrage à un corps constitué.

Ces chefs d’inculpation font references à la destruction des panneaux d’affichage de la campagne électorale (également détruits dans d'autres régions) et à la destruction publique de documents officiels, auxquels sont rajoutés les appels, les incitation à attroupement et les outrage à corps institués pour lesquels le bloggeur est également poursuivit

Pour rappel, Tarek Mameri est un jeune blogueur du quartier populaire de Belcourt. Il avait activement appelé au boycott des élections législatives. Il avait ,notamment , monté et diffusé des vidéos sur Youtube où il critiquait les autorités publiques. Dans l’une de ses vidéos, il s’était filmé entrain d’arracher les panneaux d’affichage de la campagne électorale et de bruler sa carte d’électeur. Il en paie encore les conséquences.


zp,
SIWEL 281118 DEC 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu