Algérie : l’avant projet de loi sur l’information reconduit la condamnation pénale du journaliste

08/06/2011 - 16:42

ALGER (SIWEL) — L’avant projet de loi sur l’information en cours d'élaboration par le gouvernement algérien reconduit la condamnation pénale du journaliste, a affirmé un représentant syndical de la corporation à Siwel.


Rassemblement de journalistes à la maison de la presse Tahar Djaout à Alger (Photo SIWEL)
Rassemblement de journalistes à la maison de la presse Tahar Djaout à Alger (Photo SIWEL)
Ce représentant qui s'exprimait au nom de « l’Initiative pour la dignité des journalistes », un collectif créé depuis quelques mois pour défendre les intérêts des journalistes en Algérie, a indiqué que « l’Initiative interpelle l’ensemble de la corporation sur les risques qu’engendre cet avant projet de loi qui sera soumis à débat lequel reproduit étrangement la condamnation pénale du journaliste au moment ou le chef de l'Etat Abdelaziz Bouteflika appelle à la dépénalisation des délits de presse ».

D'autre part, il a souligné que le gouvernement vient d'exclure les représentants des syndicats de la corporation de la commission de la grille des salaires pour les journalistes qu'élabore le gouvernement.

Dans un discours à la nation prononcé le 15 avril dernier, le président Bouteflika s'est engagé à dépénaliser le délit de presse dans le cadre des réformes politiques qu'il s'engageait de faire.

uz
SIWEL 081710 JUIN 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu