Algérie : l’armée enlève des jeunes kabyles pour les enrôler de force dans ses rangs

11/11/2012 - 15:09

KABYLIE (SIWEL) — Plusieurs jeunes kabyles sont la cible des troupes de l’Armée algérienne stationnées en nombre en Kabylie, pour les enrôler de force dans ses rangs, en vue de renforcer le dispositif sur les frontières sud à l’approche de la guerre que mène la France au nord du Mali.


Des dizaines de milliers de soldats algériens en position dans la région de Kabylie. PH/DR
Des dizaines de milliers de soldats algériens en position dans la région de Kabylie. PH/DR
A At Wizgan, Frèha et Iaâzuggen (Azazga), l'Armée algérienne s’en prend aux jeunes kabyles, sous prétexte que ces derniers n’ont pas encore réglé leur situation vis-à-vis du service national.

On apprend de sources locales ainsi que 5 jeunes des At Zikki, 9 à Frèha, 2 aux At Wizgan et 13 à Iaâzuggen, ont été interpellés comme de vulgaires malfrats ces deux derniers jours.
Selon des témoignages, ces jeunes vont êtres obligés d'effectuer leur service national, de force, faut-il le préciser, pour grossir les rangs des militaires envoyés sur les frontières sud de l’Algérie.

Cet épisode rappelle, tristement, celui de l’engagement de l’Algérie aux cotés des forces arabes dans leur guerre contre Israël. Des centaines de jeunes kabyles envoyés sur le front, ont trouvé la mort en Egypte et en Palestine dans un conflit qui ne les intéresse ni de près ni de loin.

On apprend aussi que les familles de ces jeunes, chômeurs dans leur majorité, ne vont pas se laisser faire. Elles comptent protester contre cette décision si les visées de l'Armée se confirment.

aai/wbw
SIWEL 111509 NOV 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu