Algérie : faible mobilisation à l'appel de la CNCD à Alger

26/03/2011 - 12:26

ALGER (SIWEL) — La coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNCD, aile partis politiques) n'a pas pu mobiliser pour sa nouvelle marche hebdomadaire à Alger a-t-on constaté sur place.


Algérie : faible mobilisation à l'appel de la CNCD à Alger
À pine une cinquantaine de personnes ont répondu à l'appel à la marche sur la Place du 1er –Mai à Alger. La police présente en force mais de moindre importance comparativement aux précédentes manifestations n'a pas eu de mal pour contenir les protestataires. La circulation automobile n'a pas été perturbée comme c'était de tradition.

La forte mobilisation des forces anti-émeute par les pouvoirs publiques algériens a découragé la population, notamment les militants du RCD principal animateur de cette coordination à s'y rendre à Alger. Sur place, les Algérois continuent de tourner le dos aux appels de la CNCD. Le leader du RCD Saïd Sadi était absent de la manifestation d'aujourd'hui.

La CNCD avait recommandé lors d'une réunion vendredi 25 mars la mise en place d’un « Conseil national de transition pour gérer une période de transition ». Une réunion se tiendra demain dimanche pour arrêter une plate-forme politique qui explicitera la démarche politique de cette coordination.

Il s'agit de la septième tentative de marche la CNCD, une structure créée dans la foulée des émeutes juvéniles du mois de janvier pour provoquer « la chute du régime ». La CNCD s'est scindée en deux tendances : l'une regroupant des partis politiques et l'autre des syndicats et comités de la société civile.

ysn
SIWEL 261320 MAR 11

Tags : Alger, CNCD



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu