Algérie : dix nouveaux partis politiques autorisés à tenir leur congrès constitutifs

24/01/2012 - 17:55

ALGER (SIWEL) — Dix nouveaux partis politiques ont été autorisés à tenir leur congrès constitutifs, a-t-on appris auprès du ministère algérien de l'Intérieur.


Dahou Ould Kablia, ministre algérien de l'intérieur (PH/RIO-SIWEL))
Dahou Ould Kablia, ministre algérien de l'intérieur (PH/RIO-SIWEL))
Il s'agit du Mouvement des citoyens libres (MCL), l'Union pour la démocratie et la république (UDR), Parti de la liberté et la justice (PLJ), le Front de la justice et du développement (FJD - El Adala), Jil Jadid (JJ), Front national pour la justice sociale (FNJS), Front de l'Algérie nouvelle (FAN), Front El Moustakbal (FM), Parti des Jeunes (PJ) et de Parti El Karama (PK).

Le ministère a expliqué que l'examen de nouveaux dossiers de création de partis politiques "sera engagé avec diligence et tout aussi rapidement au fur et à mesure de leur finalisation par les membres fondateurs, avec lesquels les services du ministère de l'Intérieur demeurent en contact".

Depuis l'arrivée d'Abdelaziz Bouteflika au pouvoir en avril 1999, aucun parti politique n'a été agréé en dehors du Front national algérien présidé par Moussa Touati.

uz
SIWEL 241800 JAN 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu