SIWEL | Agence kabyle d'information

Algérie : Un journaliste-blogueur emprisonné meurt des suites de sa grève de la faim

11/12/2016 - 16:48

ALGER (SIWEL) — Le journaliste-blogueur algérien Mohamed Tamalt, 42 ans, est mort ce dimanche matin après trois mois de grève de la faim entamée en prison le 28/06/2016 et trois mois de coma. Il était condamné à deux ans de prison ferme et à 200 000 DZD d'amende pour « outrage à corps constitué » et « atteinte à la personne du président »


Caricature de Ainouche (PH/Liberté)
Caricature de Ainouche (PH/Liberté)
Ce journaliste algérien, antikabyle notoire, avait publié la liste d'une 40aine de militants du mouvement souverainiste kabyle, les faisant passer pour de vulgaires criminels à abattre en appelant notamment à leur lynchage...

Alors qu'il les a livrés à l'appareil répressif de l'État algérien, régime qu'il prétend pourtant combattre... en apprenant sa mort, les militants du MAK, en braves démocrates et défenseurs des libertés, dénoncent énergiquement cette atteinte à la liberté d'expression et à la dignité humaine

Rappel chronologique concis du calvaire vécu par cette énième victime de la justice inique de l'Etat algérien :

27/06/2016 :
Mohamed Tamalt, un Algérien résidant à Londres, anime une page sur Facebook dans laquelle il publie des contenus mettant en cause des responsables algériens et leurs familles. Il a été arrêté le 27 juin devant chez lui, à Alger, avant d’être placé en détention.

28/06/2016 :
L'inculpé a été mis en détention le 28 juin 2016 dans la prison d’El Harrach, date à laquelle il a entamé sa grève de la faim.

11/07/2016 :
Le tribunal de Sidi M’Hamed à Alger, a condamné le journaliste-bloguer, lundi 11 juillet 2016, à une peine de deux ans de prison ferme une amende de 200 000 Dinars, pour « outrage à corps constitué » et « atteinte à la personne du président » en vertu des articles 144, 144 bis et 146 du Code pénal.
Ses avocats dont Me. Sidhoum, ont décidé de faire appel.

09/08/2016 :
La chambre pénale de la cour d’Alger a confirmé, mardi 9 août, la peine de deux ans de prison ferme et d’une amende de 200.000 DA prononcée en juillet par le tribunal de Sidi M’hamed à son encontre

01/08/2016 :
Le journaliste Mohamed Tamalt a été en hypoglycémie

20/08/2016 :
Mohamed Tamalt a été transféré en urgence à la prison/hôpital de Koléa à Tipaza avant d'être placé en service de réanimation du CHU Lamine Debaghine à Bab El Oued à Alger, où il a subi des analyses et des radios qui ont montré qu’il a eu un accident vasculaire cérébral.

11/12/2016 :
Mohamed Tamalt est mort ce dimanche 11 décembre 2016

wbw
SIWEL 111648 DEC 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu