Algérie : Un fils de harki pour superviser "l'opération drapeau"

08/11/2013 - 23:33

ALGER (SIWEL) — Les martyrs de la guerre d'Algérie vont se retourner dans leurs tombes. Et pour cause, c'est Anis Rahmani, fils d'un harki notoirement connu, qui a lancé et supervisé l'opération, dite, "drapeau" en Algérie.


Cette opération qui vise à brandir l'emblème algérien dans chaque foyer est confié par le pouvoir à un fils de harki. Anis Rahmani, a mis en contribution son torchon d'Ennahar et sa télévision éponyme.

Ces deux organes de propagande islamo-baâthiste n'ont cessé depuis quelques jours d'alimenter la tension entre l'Algérie et le Maroc, allant jusqu'à susciter de la haine et la violence contre les Marocains. Cette opération de "communication" est destinée à booster l'élan patriotique autour de Bouteflika qui ne compte pas quitter le pouvoir selon la déclaration du premier ministre Sellal.

De tout temps, le régime algérien, pour se maintenir, a usé de ce genre de méthode pour susciter la haine et la discorde envers "les autres" pour que le peuple, qualifié de "troupeau" par les décideurs algériens, regarde dans toutes les direction sauf dans la sienne.

cdb,
SIWEL082333 NOV 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu