Algérie : Le pouvoir efface les dettes détenues sur l'Irak et le Yémen

02/06/2013 - 16:58

ALGER (SIWEL) — Après avoir offert plus de 26 millions de dollars à la Palestine au début de l’année, l’Algérie par sa grande générosité vient de prendre une autre décision des plus surprenantes. Le porte parole du ministère des Affaires étrangères nous apprend ce samedi qu’une dette de 500 millions de dollars a tout simplement été épongée pour deux pays membres de la Ligue des Etats Arabes, le Yémen et l’Irak.


Pouvoir riche et peuples pauvres. PH/DR
Pouvoir riche et peuples pauvres. PH/DR
Ce qui est surprenant et des plus étrange, c’est la rapidité avec laquelle se sont empressées les autorités algériennes d’annoncer cette nouvelle. Ce geste "intervient dans la continuité du soutien de l’Algérie à l’endroit des peuples arabes en particulier, dans les situations qui nécessitent des actions de solidarité immédiates, notamment comme appui à la reconstruction et aux efforts de développement économique et social", a précisé le porte-parole du MAE, Amar Belani. Incroyable ! Du jamais vu dans les annales de ce pays. L’Algérie "soutient les peuples arabes" mais pas son peuple !

Cette décision est prise au moment où la Kabylie accuse un énorme retard sur tous les niveaux. Aucun projet n’a été initié. Les hôpitaux sont devenus des mouroirs, le chômage a atteint un seuil alarmant, les kidnappings, les actes de terrorisme ... demeurent le lot quotidien des kabyles. Voilà la belle générosité de l’Algérie envers les kabyles !
Cette nouvelle est perçue comme un acte de racisme envers la Kabylie. Le régime ségrégationniste n’hésite aucune seconde à répondre aux détresses des pays arabe, en ignorant toute une région.
Les seuls projets financés en Kabylie, par le pouvoir, sont les mosquées, les établissements pénitentiaires et les brigades de gendarmerie.

yi/tamurt
SIWEL 02 1658 JUIN 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu