Algérie: Le DRS dessaisi de la surveillance du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie

24/11/2013 - 21:20

ALGER (SIWEL) — Selon le site arabophone Al Hadath, dans son édition d'aujourd'hui, dimanche 24, le ministère algérien de la Défense a décidé de dessaisir le DRS (département du renseignement et de la sécurité) de la surveillance des membres du Mouvement kabyliste (MAK) et des activités des partis politiques.


«Les services du DRS ont été instruits par le Ministère de la Défense de ne plus s’occuper des enquêtes sur les activités des partis politiques, de la surveillance des rassemblements et les meetings politiques et des membres du MAK dans les villes et villages de Kabylie» (PH/DR)
«Les services du DRS ont été instruits par le Ministère de la Défense de ne plus s’occuper des enquêtes sur les activités des partis politiques, de la surveillance des rassemblements et les meetings politiques et des membres du MAK dans les villes et villages de Kabylie» (PH/DR)
Le ministère algérien de la défense, syndicat des généraux algériens, a décidé de dessaisir le DRS de la surveillance des membres du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK) et des activités des partis politiques. L'information a été publiée par le site d'information en arabe "Al Hadath" (voir : www.alhadath-dz.com), aujourd'hui dimanche 24 novembre. Selon cette source, ces tâches de surveillance des partis politiques et du Mouvement kabyliste MAK, ont été confiées aux Renseignements généraux (RG) de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Cette décision fait partie des "réformes" de Bouteflika au sein du DRS, notamment la dissolution de son service de police judiciaire qui s’occupait des "enquêtes sur la corruption", et la dissolution de son service de presse. On se demande ce qui a pu motiver la décision de ne plus confier la surveillance des partis politiques au service de contre-espionnage du DRS et pourquoi le Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie est explicitement nommé à l'inverse de tous les partis politiques.

En effet, on remarque que l'on distingue nettement les formations politiques( y compris le FFS et le RCD) toutes mises dans la dénomination commune de "partis politiques", tandis que le MAK est explicitement nommé. Le site d'information TSA s'est même entendu confirmer que: «Les services du DRS ont été instruits par le Ministère de la Défense de ne plus s’occuper des enquêtes sur les activités des partis politiques, de la surveillance des rassemblements et les meetings politiques et des membres du MAK dans les villes et villages de Kabylie».

Pour rappel, le DRS, le département du renseignement et de la sécurité est l'héritier de la mémorable SM, sécurité militaire, elle même héritière du fameux MALG, le Ministère de l'Armement et des Liaisons générales, de triste. Mais quelle différence peut-il y avoir entre le DRS, les RG et la DGSN. Nous avons contacté le président du Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie pour avoir son sentiment sur cette étrange information.

Selon Bouaziz Ait-Chebib « pour le MAK, cela ne change absolument rien du tout, c'est exactement le même système. Que ce soit le DRS ou la DGSN, il s'agit de deux appareils au service de la répression de l'activité politique en Kabylie et dont le MAK est visiblement le principal ennemi puisqu'il est explicitement nommé, y compris dans ses moindres activités». Pour le président du MAK «aucune restructuration du service répressif du régime n'entamera la détermination du MAK et de ses militants, qui font régulièrement l'objet d'intimidation, de harcèlement et d'interpellations arbitraires, à poursuivre leur combat pour la libération de la Kabylie». Pour le président du MAK «cette restructuration semble plutôt relever la reconfiguration des clans qui gravitent autour de Bouteflika pour lequel Kabylie et le MAK constituent un casse-tête auquel il voue une haine tenace, car le MAK n'a jamais reconnu la présidence de Bouteflika passé et à venir».

zp,
SIWEL 242120 NOV 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu