Algérie/ Kabylie : Usurpation d’identité sur le net et actes de malveillance

12/09/2013 - 12:06

ALGER (SIWEL) — Des membres de la direction du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK) et du Gouvernement provisoire kabyle (GPK) ont été victime d’usurpation d’identité sur le net. Des adresses e-mails ont été crées en leur noms par des usurpateurs en modifiant très légèrement les orthographes de leurs noms et/ou de leurs prénoms dans le but de tromper les destinataires. Des e-mails frauduleux et gravement mensongers, parlant de « Maquis de Tizi » et « de groupes armés d’Azazga », ont été envoyé à un certain nombre de contacts relevant des instances internationales et à des responsables politiques engagés dans des luttes de libération.


La cyber criminalité est  de plus en plus motivée par des intérêts d’Etats ou des raisons politiques. C’est sans aucun doute ce qui motive le mandat d’arrêt international lancé contre Edward Snowden, l’ informaticien américain, ancien employé de la CIA et de la NSA, qui a révélé les  programmes de surveillance de masse américains et britanniques. (PH/DR)
La cyber criminalité est de plus en plus motivée par des intérêts d’Etats ou des raisons politiques. C’est sans aucun doute ce qui motive le mandat d’arrêt international lancé contre Edward Snowden, l’ informaticien américain, ancien employé de la CIA et de la NSA, qui a révélé les programmes de surveillance de masse américains et britanniques. (PH/DR)
Les activistes kabyles, et amazighs en général, demeurent les cibles privilégiées des négationnistes de l’authenticité amazighe de l’Afrique du Nord. Le régime algérien, dépourvu de toute légitimité en termes de respect de droits des peuples comme de droit tout court, s’est modernisé et use à présent de « cyber criminalité » afin de nuire aux mouvements kabyles et amazighs en général.

En effet, n’étant pas en position d’être crédible dans ses actes comme dans ses propos, le régime algérien n’a pas d’autre alternative que de tenter de discréditer le discours des mouvements kabyles et amazighs en usurpant les identités de leurs représentants afin d’embrouiller les esprits et de semer le trouble et la confusion dans les rapports entretenus par ces mouvements avec les instances internationales et également entre eux. De toute évidence, l’objectif n’est autre que de discréditer les mouvements politiques œuvrant à libérer les peuples amazighs des politiques assimilationnistes véhiculées par les idéologies arabo-islamiques des États d’ Afrique du Nord.

C’est ainsi que des membres de la direction du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK) et du Gouvernement provisoire kabyle (GPK) ont été victime d’usurpation d’identité sur le net. Les cybers criminels ont commencé par cibler le président du Gouvernement provisoire kabyle et la porte parole du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie avant de s’étendre à d’autres membres du MAK, du GPK et probablement du CMA-Algérie et en fait toutes les personnes susceptibles d’être en relation avec diverses instances internationales ou amazighes, en particulier avec ceux de Libye, du Rif , de l’Azawad ou des Canaries.

Dans le but de discréditer le combat résolument pacifiste des autonomistes kabyles, les cybers criminels ont notamment tenté de donner une fausse image du combat kabyle. En effet, les usurpateurs du net (dont les adresses IP ont été localisées à Alger et plus précisément à El Biar) évoquaient des prétendus mouvements armés en Kabylie. Or, les autonomistes kabyles, loin d’êtres suicidaires, sont parfaitement conscients du cynisme international. D’autre part, les amazighs de Kabylie, comme d’ailleurs ceux de Libye ont eu tout le loisir de méditer sur le sort tragique réservé au juste combat des touaregs de l’Azawad et ne sont pas prêts de tomber dans le piège de la violence qui ne pourra que leur être défavorable.

Les e-mails envoyés par les cybers criminels contenaient des liens hypertexte renvoyant soi-disant à des vidéos sur des prétendus groupes armées en Kabylie. Les messages invitaient les destinataires à visionner des vidéos mises en ligne « en mode privé » tout en précisant : « à ne pas partager » et cela dans le but d’attiser la curiosité et de flatter les personnes dupées qui croient ainsi êtres mises dans une confidence « top secret ». Or, si la personne induite en erreur clique sur le lien proposé, elle est renvoyée à une page web frauduleuse exigeant ses coordonnées complètes avant de pouvoir visionner « en mode privé » des vidéos qui en fait n’existent pas. Cette technique dénommée « fishing » ou « hameçonnage » est une pratique utilisée par les cybers criminels pour récupérer frauduleusement des informations confidentielles dans le but de nuire.

Ci-dessous, nous vous présentons deux mails utilisant de fausses adresses et contenant deux liens frauduleux envoyés à certaines personnalités internationales, à des opposants amazighs de Libye et à des responsables du MNLA. L’un a été envoyé sous le nom usurpé de la porte parole du MAK et l’autre sous le nom usurpé du président du GPK. Par précautions, les adresses e-mails des destinataires ont bien entendu été masquées.

« 
e-mail (1)

De : Ferhat Mehenni
Date : 5 septembre 2013 16:40
Objet : Groupes armés d'Azazga
À : " xxxxxx xxxxxxxx " < xxxxxxxxxxxxxxxxxxx@yahoo.fr>, " xxxxxx xxxxxxxx "

Azul
Voici le lien d'une vidéo mise en ligne mode privé pour un usage très particulier, à ne pas partager.
à ne pas partager.
http://www.youtube.com/watch?abbasi=ar=xvmi1à?=oOXk
Tanemmirt

e-mail (2)
De : Yasmina OUBOUZAR
Date : 27 août 2013 17:49
Objet : Maquis de Tizi / Important
À : " xxxxxx xxxxxxxx " < xxxxxxxxxxxxxxxxxxx@gmail.com>

Bonjour,
Voici le lien d'une vidéo mise en ligne mode privé pour un usage très particulier, à ne pas partager. j'insiste.
http://www.youtube.com/watch?tizi-ouzou=armée=xvmi1à?=oOXk
Cordialement,
 »

La plupart des destinataires, parfaitement conscient des manigances des Etats et de la sensibilité de la question amazighe en Afrique du Nord et dans le Sahel, ne sont pas tombés dans le piège et n’ont pas cliqué sur les liens frauduleux. Néanmoins, certains ont été trompés par les identités usurpées et ont crus avoir été destinataires d’authentiques e-mails alors que c’était des e-mails frauduleux uniquement destinés à nuire aux combats libérateurs des peuples amazighs en Afrique du Nord.

zp,
SIWEL 121206 SEP 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu