Algérie : Ali Kafi, ancien président du HCE est décédé

16/04/2013 - 12:35

ALGER(SIWEL) — Ali Kafi, ancien président du Haut comité d’Etat (HCE), après l’assassinat de Boudiaf en 1992 est décédé, ce matin. Bouteflika a décrété un deuil national de huit jours en hommage à Kafi.


Ali Kafi rejoint ses mentors. PH/DR
Ali Kafi rejoint ses mentors. PH/DR
Ali Kafi, piètre politicien, s’est illustré depuis sa retraite par ses attaques acerbes et antikabyle contre feu Abane Ramdane et aussi contre le défunt colonel Amirouche. Dans ses mémoires, il a traité l'architecte du Congrès de la Soummam d'agent de l'ennemis. Il perd, lors d'un procès intenté contre lui par la famille Abane. Il est né en 1928 à d’El-Harrouch dans la wilaya de Skikda. Durant la guerre de libération, il a tenté d’activer auprès de Zighout Youcef, dans le nord constantinois. Des informations évoquent son implication dans la mort de son chef militaire, Zighout.

Refusé de prendre part aux travaux du congrès de la Soummam. A partir de 1959, il prend part aux tentatives de déstabilisation du GPRA. Après l’indépendance, il sera nommé ambassadeur dans plusieurs capitales, où il s’illustrait par sa mauvaise gestion et son comportement traité indicent par ses chefs. Ali Kafi est connu aussi pour être un grand consommateur d’alcool et féru de boites de nuit. Le trésor public aurait impayé de lourdes factures impayées par le jouisseur Kafi dans plusieurs établissements de luxe en Suisse.

En juin 1994, il cède sa place à Liamine Zeroual, après deux ans à la tête de l’Etat.

aai
SIWEL 16 1235 AVR13





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu