Algérie | Succession de Bouteflika : la relève enfin assurée ?!

27/04/2016 - 18:01

PARIS-ALGER (SIWEL) — Selon une information divulguée par le journal Mondafrique, un journal « Françafricain » traitant l’information politique des «anciennes » colonies françaises, surtout celles influant sur les intérêts de l’ancienne puissance coloniale, Bouteflika «serait en très mauvais état» ... « Ses médecins auraient admis avoir atteint cette limite où la science médicale ne peut plus vraiment améliorer l’état du patient »

Autrement dit, il devient difficile de maintenir en vie un Bouetflika quasiment momifié, et surtout, il devient extrêmement urgent d’arriver à un accord entre les différents protagonistes dans l’affaire de la « succession » de Bouteflika et de la sauvegarde de leurs intérêts respectifs


Algérie | Succession de Bouteflika : la relève enfin assurée ?!
Ce journal qui semble-t-il a ses entrées dans les milieux dit des « décideurs », précise que ses sources lui ont indiqué qu’« un accord aurait été trouvé avec les Français sur la personnalité qui pourrait succéder à Bouteflika » et que « Le lobbying en faveur de l’ancien ministre du pétrole et intime de Bouteflika, Chakib Khelil, semble s’intensifier »…en d’autres termes, cela signifie que la France et les USA sont arrivés à un accord sur la personne qui sauvegardera au mieux leurs intérêts., autrement dit, ils sont arrivé à un accord sur le berger qui aura la garde de la «vache à traire» …

Et pendant ce temps-là, Chakib Khelil, célèbre «homme d’affaire» américain, ministre du pétrole au mandat d’arrêt, est rentré au bercail préparer les braves algériens à sa future candidature… Or, comme il se doit dans un «pays arabe» et «islamique», c’est à grands coups de versets coraniques, psalmodiés par les fervents imams de zaouiates, que le futur candidat à la présidentielle algérienne va, de pèlerinage en pèlerinage, laver son honneur et blanchir sa réputation…

Quant à la Kabylie, avec l’avènement du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie, et pour la première fois depuis la pseudo indépendance algérienne, le sort de l’Algérie post dictateur algérien ne la concerne plus. Que ce soir l’affairiste algérien Chakib Khellil, le Bachagha Sellal ou Ouyahia, la Kabylie ne se sent plus du tout concernée par « qui gouvernera l’Algérie ? ».

Les partis algérianistes tels que le RCD et le FFS essayent bien de continuer à entrainer le peuple kabyle dans le précipice algérien, mais le peuple kabyle est définitivement sorti de son illusion algérianiste et n’a plus d’yeux que pour le MAK et son projet d’autodétermination.

Source Mondafrique

zp,
SIWEL 271801 AVR 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu