Alger fait d'Ansar Dine une vitrine "fréquentable" d'Al Qaida

24/12/2012 - 15:10

ALGER (SIWEL) — L’Algérie a désormais fait d’Ansar Dine un groupe islamo-terroriste « fréquentable ». Malgré toutes les exactions commises par Ansar Dine, tels que la lapidation du couple d’Aguelhok, les amputations et la destruction des célèbres mausolées de Tombouctou, la « médiation algérienne » a réussi à imposer à la table des négociations le groupe islamo-terroriste.


Omar Ould Hamaha, un des chefs militaires d'Ansar Dine, également connu comme membre d'AQMI. PH/DR (Archives)
Omar Ould Hamaha, un des chefs militaires d'Ansar Dine, également connu comme membre d'AQMI. PH/DR (Archives)
L’Algérie de Bouteflika tente visiblement de rééditer dans l’Azawad sa fameuse politique dite de « réconciliation nationale » avec les islamo-terroristes. Les familles des quelques 250 000 victimes du terrorisme islamiste, de même que les rescapés de ce terrorisme gardent un goût amer de ce « pardon gouvernemental » doublé d’une compensation financière et de l’interdiction aux familles de toute poursuite judiciaire contre les terroristes « repentis ».

Cette forfaiture, unique dans l’histoire de l’humanité, l’Algérie officielle tente de la mettre en œuvre chez les Touaregs de l’Azawad. En effet, dès le déclenchement des opérations militaires par le MNLA, l’Algérie a œuvré nuit et jour pour imposer le groupe islamo-terroriste Ansar Dine qui terrorise la population de Kidal, qui coopère et cohabite pacifiquement, et en toute amitié, avec Alqaida à Tombouctou et le Mujao à Gao.

Malgré tout cela, Alger a réussi à rendre « fréquentable » ce groupe terroriste qui ne cache pas ses liens avec l’AQMI, lui qui affirme, sous la « médiation algérienne » que son groupe « va rechercher grâce à "ses contacts et à ses relations" les otages occidentaux » mais qu’il ne peut pas pour autant « garantir leur libération ». Ansar Dine parle ouvertement de ses liens avec l’Aqmi et ne se prive pas de pratiquer tout aussi ouvertement son islamo-terrorisme:
C’est bien Ansar Dine qui a violemment réprimé, le 5 juin 2012, la marche des femmes de Kidal contre le dictat islamiste de son organisation.
C’est Ansar Dine qui a assassiné par lapidation un couple de Touaregs pour avoir eu des enfants sans être marié à Aguelhok, le 29 juillet 2012.
C’est Ansar Dine qui a détruit les premiers mausolées de Tombouctou, en juillet 2012.
C’est Ansar Dine qui a poursuivi la destruction des mausolées en octobre 2012 et c’est encore lui qui a décidé d’en finir, le 23 décembre 2012, avec ces chefs d’œuvre inscrits au patrimoine universel.

Si avec tout cela, Alger a quand même réussi à rendre « fréquentable » Ansar Dine, c'est que désormais le monde entier est dépourvu de toute morale et de toute éthique et que l'argent sale des pétrodollards peut vraiment tout acheter.

nbb,
SIWEL 241510 DEC 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu