SIWEL | Agence kabyle d'information

Akerrou : les deux pris pour cible par l'armée algérienne enterrés dans la douleur

01/12/2011 - 19:13

AZEFFOUN (SIWEL) — Les deux victimes de ce qui est présenté officiellement comme une "bavure militaire" commise mardi après midi dans la forêt de Yakourène, Ramdane Matoub et Rafik Haddad, ont été enterrées cet après midi en présence d’une foule nombreuse venue de toute la Kabylie.


Tigounatine, les deux victimes avant leur enterrement cet après-midi (PH/ Hafid Azzouzi)
Tigounatine, les deux victimes avant leur enterrement cet après-midi (PH/ Hafid Azzouzi)
Des milliers de personnes se sont déplacées au village de Tigounatine dans la commune d'Akerrou (60 kilomètres au nord-est de Tizi-Ouzou) pour rendre un dernier hommage aux deux civils pris pour cible par l'armée algérienne.

Rafik Haddad, 17 ans stagiaire et Ramdane Matoub, 64 ans retraité, ont été enterrés dans la douleur et la dignité dans deux cimetières différents de leur village natal.

Dans sa prise de parole, un représentant du comité du village de Tigounatine a déclaré : « on cherche la paix et la sérénité. Nous espérons que ce sont les derniers citoyens qui tombent dans ces circonstances ».

Il est à signaler la présence de nombreux élus locaux et de responsables militaires dont le commandant de secteur et le wali de Tizi-Ouzou qui ont présenté leurs excuses et condoléances aux familles des victimes.

Des représentants de partis politiques (RCD, MAK) et du mouvement associatif ont également signifié leurs condoléances et manifesté leur soutient aux familles des défunts.


tt/cc
SIWEL 011913 DEC 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu