Aïn El Hammam : décès d'un élève suite à l'administration d'un vaccin à l'infirmerie du Nouveau lycée (actualisé)

13/11/2012 - 23:57

AIN EL HAMMAM (Michelet) (SIWEL) — Un élève est décédé et sept autres sont à l'hôpital suite à l’administration d’un vaccin au niveau de l’infirmerie du Nouveau lycée d'Ain El Hammam, à 45 km au sud-est de Tizi-Ouzou. Leurs camarades ont observé lundi une grève suivie d'une marche pour exiger l'ouverture d'une enquête pour déterminer les circonstances exactes du décès brutal de leurs camarades.


Lycée Ben Boulaid d'Aïn  El Hammam, lieu de départ de la marche (PH/KY)
Lycée Ben Boulaid d'Aïn El Hammam, lieu de départ de la marche (PH/KY)
En hommage à la victime et pour soutenir leurs sept autres camarades en observation à l'hôpital, les lycéens d’Aïn-El-Hammam, rejoints par ceux du lycée d'Iferhounene, ont observé lundi une grève suivie aux environs de 10H d'une marche silencieuse les ayant conduits du lycée Ben-Boulaïd vers le Nouveau lycée, établissement situé sur les hauteurs de la ville et où étaient scolarisés les défunts.

Les protestataires ont défilé en silence, sans banderoles, les mines marquées par la tristesse d'avoir perdu leurs camarades, « d’un médicament qui est censé les protéger contre le froid, ils meurent dans le silence... » déclara l'un d'eux à Siwel.

Mise à jour :
Selon des informations parvenues à Siwel, la marche des lycéens a été organisée juste après le décès du jeune Hmimi Sadouli, âgé de 18 ans, originaire du village de Tiferdoud.

wbw/mac/aai
SIWEL 132357 NOV 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche