Ahmed Gaïd Salah instrumentalise l'armée algérienne et menace le MAK et la Kabylie.

26/05/2016 - 00:01

ALGÉRIE (SIWEL) —Le Général de Corps d'Armée Ahmed Gaïd Salah, Vice-ministre de la Défense Nationale algérienne, Chef d'Etat-Major de l'Armée Nationale Populaire algérienne, lors de son déplacement à la 3ème Région Militaire algérienne ( Béchar), le 22 mai dernier, avait tenu un discours très politique aux allures de déclaration de guerre envers la Kabylie et les Kabyles dignes ; selon le journal arabophone propagandiste EL Bilad.

L’Etat colonial algérien veut-il instrumentaliser son armée pour répondre militairement à un combat politique pacifique qui est celui des souverainistes Kabyles ?


l'armée algérienne met en garde la Kabylie (traduction de la légende de cette photo)
l'armée algérienne met en garde la Kabylie (traduction de la légende de cette photo)
La dernière sortie de GAID SALAH, un caïd aux ordres du clan de Tlemcen, est une étape très grave que l’Etat colonial algérien vient de franchir, selon le journal arabophone propagandiste EL bilad (Le Pays ndlr), Gaid Salah avait envoyé un message très clair à la Kabylie et son peuple, en s’adonnant à un exercice propagandiste honteux en voulant instrumentaliser l’armée algérienne pour répondre par le bruit des canons aux aspirations pacifiques de liberté et d’indépendance de tout un peuple.

Ces va-t-en-guerre qui oublient qu’au sein même de cette armée, nombreux sont les Kabyles dignes qui ne se laisseront pas utiliser contre leur propre peuple !

Nombreux sont les exemples où des Kabyles dignes ont refusé de jouer le jeu du colonialisme algérien, parfois au prix de leur vie et de leur carrière ; rappelons les événements du printemps noir, pour ne citer que ces événements où de nombreux gendarmes Kabyles ont refusé d’être mutés en Kabylie après le bain de sang d’avril-mai 2001 ; à cette époque l’état colonial et ses services ont voulu retirer tous les gendarmes algériens qui restaient encore sur le sol Kabyle, coupables de l’assassinat de dizaines d’innocents , pour les remplacer par des gendarmes Kabyles installés un peu partout en Algérie, ainsi on a voulu souffler les braises d’une guerre civile en Kabylie ; mais le patriotisme de ces braves Kabyles a eu raison de la folie meurtrière du colonialisme arabo-islamique algérien, nombreux sont les gendarmes kabyles qui ont quitté ce corps d’armée après son instrumentalisation ; la même chose se produira au sein de l’armée si les responsables de cette institution étaient tentés par le même dessein machiavélique.

Le mouvement souverainiste Kabyle est un mouvement d’essence pacifiste, intelligent et responsable, qui ne peut que répondre par la vigilance, la sagesse et la mobilisation face à ces aventuriers, ces assassins qui sont prêts à mettre à feu et à sang tout un pays, pour assurer leur pérennité et asseoir leur légitimité auprès des algériens.

Malheureusement, l’Etat colonial algérien a réussi un coup de maître en instaurant la haine envers la Kabylie et son peuple comme étant un cri de ralliement de tous les algériens à leur entreprise diabolique et destructrice et faire de l’anti-Kabylisme une constante nationale algérienne.

La presse algérienne en général et la presse d’expression arabe en particulier, contribuent à une grande échelle à préparer le climat de cette guerre civile, à l’image de ce torchon arabophone EL Bilad, spécialisé dans la diabolisation de la Kabylie en publiant chaque jour des articles surréalistes, sur des pseudos interventions militaires en Kabylie pour combattre soi-disant « le terrorisme », des opérations souvent montées de toutes pièces, dans le seul but de faire croire à l’opinion algérienne et internationale que la Kabylie est un bastion du terrorisme islamiste, et ainsi justifier une militarisation à outrance de ce pays pour le dissuader de toute volonté d’ insurrection si ce dernier venait à être agressé.

En vérifiant juste les publications de ce mois de mai par ce même torchon, on se rend compte de leur jeu malsain et dangereux. J'usqu’à aujourd’hui ce torchon avait publié plus de 15 articles et dépêches sur des éventuelles interventions de l’armée algérienne en Kabylie pour cause de terrorisme et plus de 7 brûlots orduriers tissés de mensonges et de contres vérités sur le MAK ( Mouvement pour l'Autodétermination de la Kabylie) , le GPK ( Gouvernement Provisoir Kabyle) et notamment contre les deux leaders souverainistes Kabyles Mr MEHENNI tout d’abord et Mr Ait Chebbib en second lieu.Tous ces articles sont signé d’un même auteur un certain Bahaa Din.M

L’état colonial algérien agonisant, acculé et discrédité par l’ensemble du monde libre, joue aux apprentis sorciers en voulant plonger le pays kabyle et toute la région dans une situation de guerre civile, une guerre qui n’épargnera personne ni même ses instigateurs, faut-il le rappeler à ces charognes ?

Voici la réalité que l’état colonial algérien veut passer sous silence, en provocant la polémique dite « des chanteurs Kabyles », ce même Etat qui prépare un coup dur pour la Kabylie joue sur tous les fronts : division des kabyles, diabolisation de l’image de la Kabylie à l’international, militarisation à outrance sur le terrain, pourrissement social, économique, environnemental et sécuritaire ; telles sont les prémices d’une guerre civile.

Face à ces assassins et ces aventuriers, l’union sacrée de tous les patriotes Kabyles est plus que souhaitable, c’est même impératif pour amener à bon port la Kabylie et la préparer à toute éventualité.

at/sas,
SIWEL 260001 MAI 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu