Agwni Ggeghrane fait bloc derrière les héritiers de Slimane Azem

31/12/2015 - 14:23

AGWNI GEGHRAN (SIWEL) — Comme il fait s’y attendre, hier, la population d’Agwni Ggeghrane s’est présentée comme un bouclier de solidarité, de dignité, de Nif kabyle pour faire bloc avec la Famille de Slimane Azem au siège de leur commune, face aux tentatives de spoliation des terres ancestrales des Azem par l'Etat algérien qui veut en faire des "biens vacants"...


Vue sur Agwni Ggeghran, le village de la famille Azem, que l'Etat algérien cherche à spolier de ses terres (PH/DR)
Vue sur Agwni Ggeghran, le village de la famille Azem, que l'Etat algérien cherche à spolier de ses terres (PH/DR)
L’Assemblée Populaire Communale d’Agwni Geghrane était hier sous haute tension durant toute la durée des travaux, ouverts vers dix heures du matin par le maire RND, en complicité avec des élus du RCD, membres de l’Exécutifs de cette commune; une commune qui souffre de tous les fléaux et de tous les maux, et auxquels les membres de cette APC n’ont évidemment jamais pu apporter de solutions, et ce, depuis 2007.

Ainsi donc, le maire RND, et ses acolytes du RCD, ont demandé le vote de la dépossession et de la spoliation des terres de la famille Azem dans le cadre du "PDAU" ( plan directeur d'aménagement et d'urbanisme). La tension est encore montée d’un cran par les propos inadmissibles d’un "élu" à l’égard de Hocine Azem, présent en sa qualité de membre de la famille du défunt artiste parmi les présents; une agression liée à son appartenance à la direction du Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie, ce qui leur renvoie comme un miroir le fait qu'ils se trouvent eux-même du mauvais côté de la barrière, c'est à dire, ici en l’occurrence, du côté l'Etat algérien qui spolie les familles kabyles de leurs terres ancestrales.

Hocine Azem s’est évidement insurgé en apostrophant l’élu en question pour lui signifier devant toute l’assistance solidaire avec la famille de Slimane Azem : «c’est une honte de ta part de t’attaquer à Slimane Azem en le dépossédant de son patrimoine familial au lieu de lui construire un mémorial » et, c’est ce moment que le maire RND a choisi pour demander à la sécurité de l’APC "d’évacuer" Hocine Azem de la Salle de la réunion. Mais bien mal lui en pris car bien sur Hocine Azem refuse et les présents s’en mêlent immédiatement pour en découdre avec ces "élus" qui s'activent à déposséder les kabyles de leurs terres ancestrales .

Le maire du RND s’est même donné en spectacle en essayant d'agresser physiquement Hocine Azem alors que celui-ci a été protégé par les citoyen qui lui ont fait barrages en le repoussant violemment. Finalement c'est le Maire RND, repoussé par la population qui a quitté honteusement la salle de la réunion sous les huées de la population fort nombreuse. Il est à noter que les élus de l’opposition ont apporté leur soutien à la Famille Azem.

L’Alliance contre nature du RND/RCD à la destinée de la commune d’ Agwni Geghrane n’a rien apporté à la population qui en sont encore et toujours dans le besoin de structure de base de première nécessité.

Affaire à suivre...
cdb/zp
SIWEL 311423 DEC 15



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu