Agressions anti-kabyles à l'occasion de la manifestation à Tizi-Ouzou de l'une des branches de la CNCD

20/03/2011 - 17:19

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Plusieurs témoignages rapportent des incidents survenus pendant la marche à Tizi-Ouzou le samedi 19 mars. Organisée à l'initiative de la mouvance de la CNCD -aile partis politiques- (proche du RCD), la manifestation a été émaillée de nombreux débordements antikabyles.


Agressions anti-kabyles à l'occasion de la manifestation à Tizi-Ouzou de l'une des branches de la CNCD
Des témoins rapportent notamment l'agression d'un militant qui a souhaité rejoindre la manifestation avec un drapeau berbère et qui a été agressé verbalement et physiquement. Les faits sont d'autant plus graves qu'ils sont commis par de hauts cadres du RCD et par ses députés, signale-t-on.

« Il s'agissait de toute évidence pour les militants de Said Sadi de gommer l'image kabyle du parti », expliquent des responsables du MAK interrogés sur ces exactions. « Cela illustre l'antikabylisme de la CNCD qui pense ainsi faire les yeux doux au reste de l'Algérie et imagine rejoindre la révoltion arabe en pleine kabylie !  »

Les mêmes responsables du MAK s'étonnent par ailleurs qu'à Alger Ali Benhadj (leader du FIS parti dissout) n'ait pas été empêché de rejoindre la manifestation organisée par la CNCD. Benhadj étant pourtant arrêté par la police à chacune de ses participations aux rassemblements de la coordination et reconduit chez lui où il est assigné à résidence.

mau
SIWEL 201719 MAR 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche