Agouni – Guéghrane : Les membres de la cellule de crise interpellent le Chef de Daira

09/02/2014 - 12:53

AGOUNI-GHEGHRANE ( SIWEL) - Les membres de la cellule de crise interpellent le Chef de Daira de Ouadhia. Siwel publie ci-après l'intégralité de la lettre adressée à ce commis de l'Etat algérien


Les membres de la Cellule de crise
Agouni – Guéghrane centre

Wilaya de Tizi - Ouzou

A Monsieur le chef de Daira de Ouadhia

Monsieur ,


Ce jour Mardi 04 Février 3014 , la population du village Agouni – Guéghrane est encore frappée dans son intégrité par une bande de délinquants qui dans la nuit du lundi 03 Février au Mardi 04 du même mois s’est encore violemment exprimée par l’insulte,les grossièretés la violation du sous-sol de la mosquée du village et la destruction des biens qui s’y trouvaient .

Ce sous-sol ou rez-de-chaussée est en fait un local utilisé par les citoyens du village comme espace pour les veillées mortuaires mais aussi comme lieu où se tiennent les assemblées générales du comité de village et récemment un espace où se réunissent les membres de la cellule de crise installée par l’assemblée générale des villageois dans le sillage de l’affaire du meurtre présumé du jeune Akil Bélaid survenu selon toute vraisemblance au printemps 2007.

La cellule de crise s’est donnée pour mission d’agir en vue de la recherche de la vérité sur cette affaire en recourant à tous les moyens pacifiques jugés utiles . Ses actions ne sont pas en porte à faux avec les autorités . Bien au contraire elle a transmis régulièrement les informations qu’elle a recueillies aux autorités concernées et cela par le biais du père de la victime .

Bénéficiant de la confiance des citoyens , elle cherche aussi à faire dissiper cette terreur imposée à la communauté ces dernières années , à combattre la peur qui tiraille nos entrailles car nous vivons dans l’angoisse de l’insécurité.

Ces maux poussés à leur extrême limite s’appellent : Torture d’un jeune délinquant par ses comparses au mois de septembre 2013 , meurtre présumé du jeune Akil Bélaid et cette fin février 2014, découverte du corps inanimé du jeune Mebrek Amirouche originaire des Ath Zmenzer assassiné par ses ravisseurs . Deux ou trois jours ne se sont pas écoulés depuis cette découverte macabre que la violence , œuvre de délinquants dangereux , vient rappeler aux citoyens sans défense qu’elle est toujours là , qu’elle impose sa loi et qu’elle n’a d’égards pour rien . Les biens se trouvant dans ce local , biens appartenant à la communauté villageoise et utilisés – entre autres - pour les veillées funèbres ont été systématiquement ruinés . Et même le portrait du jeune Akil Bélaid , bien connu de cette bande , n’a pas été épargné . Comme pour l’assassiner une deuxième fois . La vue même de son portrait est angoissante !

Nous ne parlons pas des vols et autres méfaits dont le nombre est effarant pour un petit village !

En s’attaquant à cet édifice , c’est en réalité la cellule de crise qui est visée . Ses réunions , ses missions , le travail qu’elle accomplit sur le terrain et surtout son inscription dans la durée - jusqu’à ce que la lumière soit faite sur le sort du jeune Akil Bélaid - exaspèrent toutes les délinquances du village , voire de la Commune . C’est un message d’une extrême violence , clair comme l’eau de roche , à l’endroit de ses animateurs . Un préavis de déclaration de guerre ! En somme on lui demande tout simplement d’abdiquer , sinon…

Du côté des délinquants , Monsieur le Chef de Daïra , les choses ont le mérite de ne souffrir d’aucune ambiguité .

Mais pas du côté de Mr le Président d’APC qui a séquestré les clés du local , empêchant la cellule de crise de se réunir et de tenir au moins moralement tête aux voyous du village . Car en effet , ayant procédé au changement des serrures , il a refusé ce jour mardi 04/02/2014 , de remettre les clés aux membres de la dite cellule .

Pour rappel , Monsieur le Président d’APC a participé à la première assemblée générale des citoyens du village qui a décidé de l’installation d’une cellule de crise .Mr le Président d’APC a assuré l’assemblée générale et la cellule ainsi créée de son entière collaboratio. Monsieur le Président d’APC a participé à d’autres réunions initiées par la cellule de crise au cours desquelles il avait pris la parole pour exprimer sa disponibilité et son soutien .

Que s’est – il passé aujourd’hui qui puisse justifier le comportement de Monsieur le Président d’APC ? La cellule de crise s’est-elle transmuée subitement en un repaire de délinquants qui menaceraient la tranquillité , la sécurité des villageois , voire de tous les citoyens de la commune et de leurs biens ?

Quels intérêts la cellule de crise gêne-t-elle à ce point? Les délinquants aux allures d’incorrigibles , de récidivistes ou Monsieur le Président d’APC ? Monsieur le Président d’APC est-il conscient que par cette postur Il vient de répondre favorablement à l’exigence évidente , violente des délinquants qui est l’extinction pure et simple de la cellule de crise ? Est-il conscient que cette posture renforce le camp des délinquants , le camp des ennemis de l’ordre , le camp de ceux qui s’opposent à l’émergence de la vérité sur le meurtre présumé du jeune Akil Bélaid ?
Quant à l’argument avancé concernant l’absence d’agrément du comité de village , ce n’est qu’un leurre prétentieux qui cache mal une réalité : celle de ne souffrir que le village , ses citoyens aient pris conscience de l’imposante nécessité de s’organiser , dans le cadre des lois de la République , pour prendre partiellement en charge leurs problèmes – le gros de l’œuvre relevant des institutions officielles . Cette posture enfin est une atteinte à la liberté de réunion , à la liberté d’expression. L’Histoire jugera !

Il est pour terminer nécessaire d’ajouter que ce local est avant tout un bien de la communauté et que Monsieur le Président d’APC fait erreur en le ‘’ mettant sous séquestre ‘’.

Fait à Agouni – Guéghrane le 04 février 2014


Copies à
- Monsieur le Wali de Tizi-Ouzou
- Monsieur le Procureur Général de Tizi – Ouzou
- Monsieur le Procureur de la République près le tribunal de DEM
- Monsieur le Chef de Groupement de Gendarmerie Nationale de T-O
- Monsieur le Chef de Brigade de Gendarmerie de Ouadhias



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu