Afrique du nord : Halte à la prédation économique et à l'exploitation et répression des PEUPLES Berbère/Amazighs !

03/05/2014 - 02:47

PARIS (SIWEL) — "Les Amazighs (Berbères) participent au traditionnel défilé du 1er mai 2014, sur fond d'oppressions que subissent les travailleurs et en hommage à tous les résistants aux Etats oppresseurs d'Afrique du Nord", " Les Amazighs (Berbères) participent au traditionnel défilé du 1er mai 2014, sur fond d'oppressions que subissent les travailleurs et en hommage à tous les résistants aux Etats oppresseurs d'Afrique du Nord."


Afrique du nord : Halte à la prédation économique et à l'exploitation et répression des PEUPLES Berbère/Amazighs !

Les Amazighs (Berbères) participent au traditionnel défilé du 1er mai 2014, sur fond d'oppressions que subissent les travailleurs et en hommage à tous les résistants aux Etats oppresseurs d'Afrique du Nord.

Face à une situation économique et sociale, qui continue de s'aggraver sous les effets des politiques d'oppressions, que mènent les Etats d'Afrique du Nord envers les Bérberes (Amazighs), compte tenu notamment de la concomitance de plusieurs évènements en mois d'avril : la double commémoration des événements du printemps noir 2001 qui a fait 128 morts assassinés en Kabylie par le pouvoir algérien et du printemps AMAZIGH de 1980, et vues les politiques de répressions que mènent systématiquement les pouvoirs en place en Afrique du nord, les Amazighs, une fois encore, participent au traditionnel défilé de ce 1er mai, aux côtés des salariés pour célébrer la fête des travailleurs et des travailleuses.

Les Amazighs (Berbères) participent au traditionnel défilé du 1er mai 2014, sur fond d'oppressions que subissent les travailleurs et en hommage à tous les résistants aux Etats oppresseurs d'Afrique du Nord.

Ces exploitations pratiquées d'autorité, sans consultations préalables des principaux concernés et sans respect aucun pour le bien-être des populations locales, engendre de nombreux conflits entre les populations et les autorités gouvernementales. Ces conflits aboutissent à de nombreuses violations des droits humains, arrestations, emprisonnements, expropriations, sans compter la détérioration de l'environnement qui entraine la pollution des champs et points d'eau ainsi que l'apparition de maladies, sans pour autant que les Etats, où les compagnies exploitant les ressources, ne prennent en charge les conséquences de cette exploitation.

Nous tenons à dénoncer et attirer l'attention de l'opinion publique française sur ce qui en découle de :

- L'exploitation des mines d'argent d'Imider (Haut Atlas_ Maroc). Cela fait 3 ANS que les habitants de la commune d'Imider, au sud-est du Maroc, observent un sit-in permanent contre l'exploitation d'une mine d'argent appartenant au holding de la famille royale. mais il n'y a aucun écho à leurs revendications, pire, de jeunes militants sont arrêtés dans des circonstances obscures et condamnés à des peines de prison allant jusqu'à 3 ans de prison ferme. L'entreprise minière en question est la SMI ( Société Miniere d'Imider) appartenant au Holding royal, qui pompe l'eau de la région et pollue ses sols.

- L'exploitation de la pierre taillée qui à fait 120 victimes et plus de 1000 malades de silicose, 60aine de veuves et une centaine d'orphelins à Tkukt (Aurès_Algérie) et Makouda ( Kabylie_ Algérie) qui a fait plus d'une centaine de morts sous l'indiférence totale de l'Etat algérien.

- L'exploitation de l'Uranium par AREVA à Arlit (Agadez_Niger) qui ne cesse de polluer les puits d'eau et les terres de pâturage des Touaregs.

- La future exploitation des gaz de schiste à Bougie (Kabylie-Algérie) de la part de la société française CGG et qui s'annonce comme une catastrophe écologique pour l'environnement en Kabylie dont on connait toutes les conséquences.

Ces entreprises et multinationnales opèrent en toute tranquillité, sans se soucier des dégâts qu'elles engendrent sur les populations locales ces événements ne sont effectivement pas ou très peu relayés par la presse et les médias qui restent presque muets sur les souffrances des peuples berbères en Afrique du nord. Il existe effectivement de nombreuses protestations populaires, sit-in, marches, grèves de la faim dont on n'entend très peu parler.

Soyons tous unis afin que cesse ces injustice.

Contact : collectif.amazigh@yahoo.com
Sur Facebook : Collectif des Amazighs en France
Site internet collectif-amazigh.org




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche