Afrique du Sud : le recensement décennal de 2011 a débuté lundi

10/10/2011 - 21:39

JOHANNESBURG (SIWEL) — Cette année, l'institut national des statistiques Statsaa compte ne pas commettre d'erreur de comptage comme en 2001 où 17% de la population n'était pas pris en compte. L'opération s'étalera du 10 au 31 octobre.


Trevor Manuel, le ministre de la Planification économique, le 29 août 2011 à Pretoria. (Photo : Gallo Images/Lee Warren)
Trevor Manuel, le ministre de la Planification économique, le 29 août 2011 à Pretoria. (Photo : Gallo Images/Lee Warren)
Le recensement en Afrique du Sud, troisième du nom depuis la fin de l'apartheid et l'avènement de la démocratie en 1994, crée de multiples défis logistiques : de grands bidonvilles et une criminalité qui incite à se barricader, plutôt qu'à accueillir les recenseurs.

«Le plus grand risque est peut-être que les gens ne participent pas volontiers - ferment leur porte, lâchent les chiens ou éteignent la lumière quand les recenseurs s'approcheront», a admis le ministre de la Planification économique, Trevor Manuel, avant le top départ de l'opération entamée ce lundi et qui prendra fin le 31 octobre.

Lors du recensement décennal de 2001, qui avait établi la population sud-africaine à 44,8 millions d'habitants, l'institut national des statistiques Statsaa «a connu un important défaut de comptage et raté 17% de la population», a précisé lundi à l'AFP un porte-parole Trevor Oosterwyk.

Pour rassurer la population, le pays a été divisé en quelque mille zones qui seront quadrillées chacune par 120 agents recenseurs formés et équipés d'un badge d'identification sécurisé, avec leur photo et un hologramme, ils sont reconnaissables à leurs T-shirts jaunes. «Nous avons vérifié tous les agents, personne », a assuré Trevor Oosterwyk.

Les questionnaires aux 75 cases ont été édités dans les onze langues officielles que compte la « nation arc-en-ciel » (anglais, afrikaans, ndébélé, xhosa, zoulou, sepedi, sesotho, tswana, siswati, venda, tsonga), ainsi qu'en français et en portugais pour les immigrés africains, parmi lesquels des recenseurs ont également dû être recrutés.

Lundi, le président Jacob Zuma a lancé un appel solennel pour inciter à la participation : «Cela nous aidera à mieux planifier pour construire une vie meilleure pour tous», a-t-il dit. Les premiers résultats sont attendus en novembre 2012.

La population d'Afrique du Sud, dont la moitié est âgée de moins de 25 ans, est estimée à une cinquantaine de millions d'habitants.

wbw
SIWEL 102239 OCT 11

http://www.statssa.gov.za/Census2011/ http://www.statssa.gov.za/Census2011/





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu