Affaire de l’assassinat de Matoub Lounes : Amnesty International s’implique

02/03/2011 - 12:17

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Accueillie par des membres de la Maison des droits de l’Homme, une délégation d’Amnesty internationale, s’est rendue, hier, à Tizi-Ouzou, pour s’enquérir de la situation de Malik Medjnoun, principal accusé dans l’affaire de l’assassinat, le 25 juin 1998, du chanteur kabyle Matoub Lounes.


Matoub Lounes, chanteur kabyle, assassiné le 25 juin 1998. PH/DR
Matoub Lounes, chanteur kabyle, assassiné le 25 juin 1998. PH/DR
Le motif du déplacement de cette organisation internationale est relatif à la grève de la faim entamée, depuis quelques semaines par Malik Madjnoune, accusé dans l’affaire de l’assassinat de Matoub Lounes. Medjnoun est en détention provisoire depuis 11 ans.

Malik Medjnoune, qui est depuis près de 15 jours en grève de la faim, dénonce la lenteur du procès. Un délai qui selon son avocat est très exagéré puisqu’il reste un record en matière de détention préventive.

« Même dans des zones de non-droit comme le Guantanamo, ils n’ont pas dépassé 7 ans de détention préventive », affirme l'avocat.

La délégation s’est rendue à la maison familiale de Madjnoun et s’est entretenue avec sa famille et son avocat.

Toujours selon ce dernier : « la santé de son client se dégrade davantage, alors que la délégation d’Amnesty Internationale n’avait pas reçu l’autorisation de visiter Madjnoun en prison. »

tt
SIWEL 021222 MAR 11



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche