Affaire Aigle Azur-CNI et MCAF : les délibérations prévues le 9 janvier prochain

08/12/2012 - 13:44

PARIS (SIWEL) — La présidente de la cour ne semble pas être convaincue par le caractère dénigrant de la campagne pour demander la baisse des prix des billets d’avion vers l’Algérie tels que pratiqués par Aigle Azur.


Le tribunal de grande instance de Paris a jugé l’affaire opposant la compagnie Aigle azur représentée par Me Bernard Lamon aux deux organisations de l’immigration CNI et MCAF de Omar Ait Mokhtar et Mohand Barache. Les débats ont porté sur les éventuels préjudices commerciaux causés par ces deux derniers à la compagnie.

La présidente de la cour ne semble pas être convaincue par le caractère dénigrant de la campagne pour demander la baisse des prix des billets d’avion vers l’Algérie tels que pratiqués par Aigle Azur. Elle s’est étonnée que le tribunal de commerce de Paris ait rejeté en date du 07 novembre 2012 la même requête présentée par les avocats de la compagnie, pourtant plus habilité à trancher dans ce genre de litige. Les délibérations sont prévues pour la date du 09 janvier de l’année prochaine.

On rappellera que la compagnie aérienne Aigle Azur, propriété du magnat franco algérien de l’aviation Arezki Idjerouidène a entamé une action en justice contre deux organisations citoyennes de l’immigration le CNI (conseil national de l’immigration) et le MCAF ( mouvement des citoyens algériens de France) représentées respectivement par Barrache Mohand et Omar Ait Mokhtar qui avaient appelé au boycott des deux compagnies Aigle Azur et Air Algérie en raison des prix de billets pratiqués à destination de l’Algérie.

tamurt
SIWEL 081344 DEC 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu