Accordant un ultimatum au pouvoir, le FNA menace d'investir les places publiques en Algérie

18/02/2011 - 16:09

ALGER (SIWEL) — Le président du Front national algérien (FNA), Moussa Touati a accordé au pouvoir algérien un ultimatum expirant le mois de mars pour accepter ses propositions de transition démocratique.


Moussa Touati, président du FNA (Ph. DP)
Moussa Touati, président du FNA (Ph. DP)
M. Touati qui animait un meeting à Alger a précisé que son parti, le FNA, a émis une liste de propositions pour un changement pacifique.

Faute de quoi, a-t-il dit, le FNA appellera les Algériens à investir les places publiques et les occuper jusqu'à la satisfaction de ses revendications formulées dans son appel, notamment la dissolution de toutes les instances élues et l'organisation de nouvelles élections avec une nouvelle Constitution « issue de la volonté populaire ».

Moussa Touati a accusé les membres de la Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNCD) qui avaient appelé à des marches populaires chaque samedi de faire dans le jeu du pouvoir. « Le FNA ne peut pas rejoindre une opposition formée par le régime et qui fait dans le jeu des puissances étrangères », a déclaré l'orateur.

Le Front national algérien (FNA) est le seul parti politique agréé depuis l'arrivée d'Abdelaziz Bouteflika au pouvoir en avril 1999.

ysn
SIWEL 181616 FEV 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu