AZAWAD / Appel d’urgence de la Coordination des Cadres de l'Azawad (CCA)

19/06/2015 - 11:13

AZAWAD (SIWEL) — Depuis la prise de la ville de Menaka, le 27 mai dernier, par les milices pro gouvernementales maliennes, la communauté autochtone touarègue des Idaw Ishagh de cette zone est particulièrement ciblée par des exactions, tortures, exécutions, assassinats, enlèvements, disparitions, vols et pillages.. Ce serait au moins une trentaine de personnes, dont des notables et des entrepreneurs appartenant à cette communauté qui auraient été exécutés ou assassinés entre fin mai et mi juin 2015. D’importants matériels dont des véhicules tout terrain ont été volés, des biens pillés… 11 membres de la même communauté ont été enlevés depuis le 14 juin.


AZAWAD / Appel d’urgence de la Coordination des Cadres de l'Azawad (CCA)
Coordination des Cadres de l'Azawad (CCA)

Appel d’urgence


Depuis la prise de la ville de Menaka, le 27 mai dernier, par les milices pro gouvernementales maliennes, la communauté autochtone touarègue des Idaw Ishagh de cette zone est particulièrement ciblée par des exactions, tortures, exécutions, assassinats, enlèvements, disparitions, vols et pillages.. Ce serait au moins une trentaine de personnes, dont des notables et des entrepreneurs appartenant à cette communauté qui auraient été exécutés ou assassinés entre fin mai et mi juin 2015. D’importants matériels dont des véhicules tout terrain ont été volés, des biens pillés… 11 membres de la même communauté ont été enlevés depuis le 14 juin.

L’insécurité dans la zone ne permet pas de disposer d’informations complètes mais tous les témoins sont unanimes à rapporter des cas de violations flagrantes des droits de l’homme ciblant en particulier, la communauté Idaw Ishagh.

La coordination des cadres de l’Azawad (CCA) exprime sa vive préoccupation face aux violations massives et caractérisées des droits de l’homme en raison du ciblage d’un groupe communautaire spécifique.
La CCA redoute que les comportements de la milice pro gouvernementale contre ce groupe en particulier ne s’inscrivent dans une logique de génocide.

La coordination lance un appel d’urgence à la Minusma, seule force cohabitant dans la ville avec les milices, afin de protéger toutes les populations civiles, et de façon pressante, les membres de ce groupe.

Ce cri de détresse s’adresse, également, aux organisations internationales des droits de l’homme.

Nouakchott, le 18 juin 2015

Ansari Habaye Ag Mohamed
Président


SIWEL 191113 JUIN 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu