SIWEL | Agence kabyle d'information

AT-Dwala: Le MAK appelle à un meeting populaire le samedi 8 février à 11h

03/02/2014 - 17:53

AT DWALA (SIWEL) — La Confédération MAK d’At Dwala appelle à un meeting populaire le Samedi 8 février au chef-lieu d’At-Dwala, à 11h. Ce meeting, qui compte dénoncer « l’insécurité entretenue par le régime raciste d’Alger en Kabylie », intervient après le lâche assassinat du jeune Amirouche Mebrek, lequel avait été dénoncé le jour même par le MAK qui avait déclaré être « convaincu que cet enlèvement et cet assassinat ne visaient absolument pas l’obtention d’une rançon mais bel et bien le maintien de la Kabylie dans la terreur par le biais d’une insécurité permanente », car la victime était un modeste citoyen « ne possédant ni biens ni fortunes » et que les forces de sécurités, en surnombre en Kabylie, faisaient » qu’assurer aux criminels en tous genre la garantie d’une totale impunité, pourvue que la Kabylie soit mise à genoux. »


La Confédération MAK d'At-Dwala appelle à un meeting populaire le samedi 8 février 2014 à 11h, à At-Dwala centre (Photo/MAK)
La Confédération MAK d'At-Dwala appelle à un meeting populaire le samedi 8 février 2014 à 11h, à At-Dwala centre (Photo/MAK)
Faisant fi de l’interdiction faite par le pouvoir algérien aux rencontres publiques qui mènent campagne pour le boycott des élections présidentielles algériennes, le MAK s’est dit « non concerné par les interdits comme par les autorisations émanant du régime raciste d’Alger ». Néanmoins, sur cette question du boycott, le MAK a tenu à préciser qu’il « y a avait une nuance de taille à apporter car le MAK n’appelle pas au boycott mais au rejet de ces élections, ce qui n’est pas du tout la même chose ».

Pour le MAK, « le rejet de ces élections présidentielles, comme toutes les échéances électorales du pouvoir algérien, relèvent du rejet des institutions algériennes en elles-mêmes et dans leur totalité ». Pour les organisateurs du meeting populaire « La nature raciste, sectaire, négationniste et criminelle du pouvoir algérien ne lui donne aucune légitimité à gouverner ni les kabyles, ni les amazighs d’une manière générale et cela fait 50 ans qu’il le démontre ».


Ce meeting, prévu pour ce samedi 8 février, compte dénoncer « l’insécurité entretenue par le régime raciste d’Alger en Kabylie ». Pour le MAK, « Depuis 2005, les Kidnappings, le rackets, les assassinats, le terrorisme, le banditisme, la prostitution, la destruction du patrimoine écologique ont été volontairement installés en Kabylie pour la mettre à genoux et l’obliger à se plier au dictât arabo-islamiste auquel elle a résisté contre vents et marrées, malgré la puissance des moyens mis en œuvre pour y arriver ». Mais aujourd’hui, le MAK affirme que « s’il n’y a pas un sursaut citoyen, la Kabylie sera définitivement assassinée par le pouvoir algérien ». Pour le MAK, « l’unique possibilité de survie pour la Kabylie est son autodétermination car la coexistence avec un régime qui programme depuis 50 ans votre mort, et qui dispose de tous les moyens pour le faire, finira forcement par y arriver un jour ou l’autre ». D’autant plus que « le négationnisme du régime algérien n’est plus à démontrer » rajoute le mouvement kabyle, qui réitère son « indéfectible soutien au peuple Mozabite », car celui-ci « comme le peuple Kabyle, Chaoui et Touareg, il subit la politique d’éradication du régime raciste d’Alger »

C’est ainsi que le MAK appelle à un meeting populaire le 8 février 204 à At-Dwala centre pour :

• Dénoncer l’insécurité entretenue par le régime raciste d’Alger en Kabylie.
• Rejeter les pseudo-élections présidentielles organisées par le pouvoir assassin.
• Exiger le droit du peuple kabyle à son autodétermination.
• Rappeler son indéfectible soutien au peuple Mozabite


cdb,
SIWEL

mak_meetting_at_dwala_samedi_8_fevrier_a_11h.pdf MAK_MEETTING AT DWALA_Samed...  (41.38 Ko)





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu