AQVU : un collectif citoyen contre les feux de forêts est né

04/09/2012 - 12:58

AQVU-Akbou (SIWEL) — Un collectif citoyen contre les feux de forêts est né à Aqvu (Akbou), dans le département de Vgayet, pour dénoncer les incendies qui ont ravagé des milliers d'hectares en Kabylie.


En plus des incendies provoqués par les militaires, le pouvoir a fait montre d'une lenteur criminelle pour venir à bout des flammes. PH/DR
En plus des incendies provoqués par les militaires, le pouvoir a fait montre d'une lenteur criminelle pour venir à bout des flammes. PH/DR
C’est une première dans toute l’histoire de la Kabylie. Un collectif de « sauvegarde des forêts », composé notamment de jeunes étudiants, des artistes, des animateurs politiques et des défenseurs de l’environnement, vient d’être mis en place à Akbou.

Son objectif principal est de mobiliser la société civile contre le « terrorisme environnemental » et dénoncer la « catastrophe écologique » engendrée par les incendies qui ont ravagé des milliers et des milliers d’hectares de forêts, de maquis, de broussailles et d’arbres fruitiers, ne particulier l’olivier. Comme première action, le collectif a appelé à une marche à Akbou, dans lé département de Vgayet, le 13 septembre à 10h30, pour dénoncer le massacre.

«Cet été, la faune et la flore sont touchées par le terrorisme environnemental, des zones agricoles et de grandes forêts disparaissaient d’une manière trop hâtive, des milliers d’hectares de végétation partent en fumée. En parallèle, des espèces animales sont menacées d’extinction», écrit le CPCF dans un communiqué rendu public.par ailleurs, les animateurs du CPCF reprochent aux autorités du pays de se montrer «insouciantes» face à une «situation calamiteuse», un «désastre écologique». Ils mettent en exergue «un manque d’intervention et la non-utilisation de moyens modernes et efficaces pour arrêter la propagation des feux».

«l’incivisme de certaines personnes qui ont profité des dernières vagues de chaleur pour incendier des étendues forestières, dans le but d’obtenir des espaces de fourrages » a été aussi dénoncé par le comité.

Une marche est prévue jeudi prochain pour interpeller les pouvoirs publics, sur les revendications d’indemnisation des victimes des incendies, essentiellement les agricultures, et sur l’entame d’une politique de reboisement et de promotion de l’agriculture et du tourisme de montagne.

aai
Siwel 041258 sept12





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu