AQVIL / Quand l’honneur et la dignité répondent à l'infamie des mercenaires

12/06/2015 - 00:11

AT HAMSI (SIWEL) — Le 05 Juin 2015, à l'occasion de la célébration du 14ème anniversaire de la création du MAK, 4 villages dans la commune d'Akbil ont procédé au lever du drapeau national kabyle. Des éléments des services algériens, avec la complicité agissante de leurs auxiliaires "locaux", ont enlevé les drapeaux kabyles dans 3 villages dont celui d'At Hamsi.

" Face à la fourberie de ces félons qui opèrent en Kabylie pour le compte de l'Etat colonial algérien", affirme la coordination MAK d'Akbil, "nous avons décidé d'opérer à nouveau au lever des couleurs nationales kabyle dans les villages touchés par cette opération de sabotage à savoir, à At Mislayen, At Waggur et At Hamsi.


AQVIL / Quand l’honneur et la dignité répondent à l'infamie des mercenaires
La coordination MAK d'Akbil a décidé de reproduire aujourd'hui, 11 juin 2015, le lever du drapeau kabyle dans le village d'At Hamsi qui a de nouveau vécu un moment historique avec le lever du drapeau kabyle, exactement là où il a été levé le 5 juin dernier et là où les nouveaux mercenaires de l'Etat algérien l'ont retiré dans la nuit. Quelle belle manière d'exprimer son attachement à la Kabylie face à la lâche servitude des "arracheurs" nocturnes de drapeaux.

"Cet acte d'une lâcheté sans nom a eu lieu très tard dans la nuit et nous renseigne sur la servilité des auteurs qui ont agi comme des êtres fourbes et infâmes, et c'est ce qu'ils sont dans les faits". " Face à la fourberie de ces félons qui opèrent en Kabylie pour le compte de l'Etat colonial algérien", affirme la coordination MAK d'Akbil, "nous avons décidé d'opérer à nouveau au lever des couleurs nationales kabyle dans les villages touchés par cette opération de sabotage à savoir: At Mislayen, At Waggur et At Hamsi."

A At Hamsi, c'est devant une foule nombreuse que l'emblème national kabyle a été levé par deux fillettes qui incarnent l'avenir de la Kabylie. Comme à l’accoutumée, la lecture du serment d'allégeance au drapeau et à la nation kabyles a suscité une grande émotion parmi les présents.

Mehanna Mekdam, et Abdellah Harouni, respectivement président et membre du conseil régional de Boumerdes -Tizi Ouzou, ont prononcé des discours à la hauteur de l'événement en insistant sur les avancées enregistré par le combat du peuple kabyle, la renaissance du nationalisme kabyle et la détermination du MAK à aller jusqu'au bout de sa mission libératrice, "n'en déplaise aux relais locaux du négationnisme colonial", affirment les jeunes militants du MAK.

Sous les ovations des présents, les deux responsables du MAK sont revenus sur l'épisode qui a suivi la journée du 5 juin, en déclarant:

" Nous avons levé le drapeau kabyle dans la dignité au vu et au su de tout le monde en refusant la clandestinité car ici, nous sommes en Kabylie et nous sommes chez nous. Les services algériens avec leurs relais locaux ne peuvent pas assumer leurs actes ignobles, alors ils agissent dans la clandestinité. Ils ont choisi la nuit pour concrétiser leur plan diabolique en cachette pour que personne ne constate leur triste réalité. Leur lâcheté a été motivée par leur peur d'être condamnés, méprisés et mis au ban de la société par la population d'Akbil qui reste intraitable sur sa kabylité. Leur répugnante servilité en même temps que la conscience qu'ils ont de la lâcheté de leurs actes les a contraint à agir dans la clandestinité. La peur a bel et bien changé de camp. Par leur acte, ils ont prouvé à quel point ils ne différent en rien avec les malfaiteurs et autres criminels qui gangrènent l'Etat colonial algérien qu'ils servent au mépris de leur propre dignité. Nos militants poursuivent leurs investigations et les auteurs seront démasqués devant l'histoire. Ils vont devoir assumer leurs actes et accepter que leur condition de mercenaires au service d'un Etat criminel soit du domaine public. La Kabylie libre est en marche, rien ni personne ne l'arrêtera".

D'autres lever de drapeau kabyles sont programmés prochainement dans les deux autre villages d' At Mislayen etd' At Waggur où les mercenaires ont agit dans la nuit pour commettre leur ace suprême de lâcheté: Retirer en catimini les drapeaux kabyles.

maa,
SIWEL 120011 JUIN 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche