ANAVAD (GPK) : Le peuple mozabite est traité avec la même haine et la même volonté de destruction que le peuple kabyle

02/12/2013 - 17:26

PARIS (SIWEL) — Dans un communiqué rendu public après les événements tragiques dans la localité amazighe de Ghardaïa, le gouvernement provisoire kabyle (G¨PK) estime que le peuple amazigh du M’zab, comme le peuple kabyle, est traité avec la même haine par le pouvoir raciste algérien.


La police algérienne a pris position pour la communauté arabe contre les amazighs du M'zab. PH/DR
La police algérienne a pris position pour la communauté arabe contre les amazighs du M'zab. PH/DR
Le GPK rappelle que depuis 1985, « le peuple mozabite d’origine amazighe et de rite ibadite (kharidjite ou hérétique), ayant pour capitale la ville de Ghardaïa, (600 km au Sud d’Alger) est victime d’une politique génocidaire de la part du régime algérien. Répression contre ses porte-voix, agressions violentes par la communauté Chaamba que protègent la police et les autorités ».

Le but recherché dans cette guerre contre ce peuple amazigh est de l’avis du GPK de « pousser ce peuple paisible, industrieux et commerçant, à abandonner ses terres et son identité pour que son riche sous-sol revienne à des barons du pouvoir et à la communauté arabe ».
Il ajoute qu’en 2008, 20009, et en 2012, des vidéos furent rendues publiques montrant la police algérienne prêtant main-forte aux Arabes contre les Mozabites.

« Le fait amazigh dérange toujours le pouvoir d’Alger dont l’idéologie raciste, arabo-islamiste, le pousse à préférer engendrer des terroristes islamistes, menaçant la sécurité internationale que de souffrir autour de lui la moindre différence, la moindre contrariété identitaire ou religieuse », analyse le communiqué, en ajoutant que le peuple mozabite « est ainsi traité avec la même haine et la même volonté de destruction que le peuple kabyle ».

« L’Anavad soutient les Mozabites dans leur lutte pour leurs droits, dont celui de leur autodétermination. Il salue le plus légitime de ses représentants en la personne du Dr Kamel Eddine Fekhar qu’il assure de sa solidarité comme de la solidarité de toute la Kabylie », souligne le communiqué du porte-parole de l’Anavad, M. Makhloud Idri.

Il appelle, par ailleurs, les instances internationales à se saisir au plus vite du dossier Algérie pour que les peuples qui sont victimes de racisme et de politiques génocidaires aient la protection de l’ONU et du Conseil de Sécurité.

Le Gouvernement Provisoire Kabyle invite la Cour Pénale Internationale à instruire le dossier de tous les dirigeants algériens auteurs et complices de crimes contre l’humanité sur les peuples kabyle, mozabite, chawi et Touarègue.

dm
SIWEL 02 1726 DEC 13





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche