ALERTE : La police algérienne opère au scellé du magasin de Slimane Kadi et embarque Lazhar Bessadi (actualisé).

09/05/2016 - 16:37

TIZI-OUZOU (SIWEL) — En ce moment même, la police coloniale algérienne est en train de procéder au scellé du petit commerce du militant du MAK, Slimane Kadi.

Lazhar Bessadi, également militant du MAK et copropriétaire de ce petit commerce a quant à lui été embarqué manu militari par la police parce qu'il était en train de filmer les policiers en train de procéder au scellé du magasin.


ALERTE  : La police algérienne opère au scellé du magasin de Slimane Kadi et embarque Lazhar Bessadi (actualisé).
Pour rappel, Slimane Kadi et Lazhar Bessadi sont accusés de mettre leur commerce à la disposition du MAK et d'utiliser leurs outils informatiques pour réaliser les impressions des tracts et des affiches du MAK.

Or, Slimane Kadi et Lazhar Bessadi étant tous deux militants très actifs au sein du Mouvement souverainiste kabyle, il est évident que se sachant surveillés par la police coloniale, ils n'allaient pas réaliser les impressions du MAK là où la police coloniale les attend justement.

L'objectif des autorités coloniales algériennes est tout simplement d'étouffer économiquement les militants du MAK, comme ils l'ont déjà fait pour d'autres militants kabyles, dont notamment la présidente de Congrès Mondial Amazigh.

Selon les dernières nouvelles parvenues à Siwel, le magasin a été scellé. Lazher Bessadi et Slimane Kadi sont relâchés. Les militants et la direction du MAK restent mobilisés pour défendre leur camarade contre ce harcèlement policier qu'ils subissent.

cdb/zp,
SIWEL 091637 MAI 16




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche