ALERTE / Accusé d'atteinte à la sûreté de l'Etat, le Dr. Fekhar est mis sous mandat de dépôt !

15/07/2015 - 17:03

GHARDAIA (SIWEL) — Selon nos sources sur place, le Dr. Kameleddine Fekhar est mis sous mandat de dépôt par la justice algérienne. Il est accusé entre autre "d'atteinte à la sûreté de l'Etat" et de "port d'armes".
Si les services de l'Etat algérien avaient réellement trouvé des armes en possessions de Kameleddine Fekhar, ils n'auraient certainement pas attendu une semaine entière pour l'inculper, ne serait-ce que pour ce motif précis. Cette semaine de « réflexion » sur le sort du Dr. Fekhar a probablement servi à "construire" les preuves de sa "culpabilité".

Le même sort à été réservé aux autres détenus Mozabites, ils ont tous été placés sous mandat de dépôt


L'Etat algérien ne pardonne pas à Kameleddine Fekhar d'avoir publiquement dénoncé la politique d'extermination dont le peuple Amazighs du Mzab est victime. Comme de coutume, la  « justice » algérienne met tout son arsenal au service des criminels pour accabler les victimes et tenter de faire le silence sur ses propres crimes. Il y a des centaines de photos montrant les châmbas côte à côte avec la police et la gendarmerie algérienne mener des attaques sanglantes contre les Mozabites, mais ce sont les Mozabites qui sont arrêtés et condamnés par la justice algérienne (PH/DR)
L'Etat algérien ne pardonne pas à Kameleddine Fekhar d'avoir publiquement dénoncé la politique d'extermination dont le peuple Amazighs du Mzab est victime. Comme de coutume, la « justice » algérienne met tout son arsenal au service des criminels pour accabler les victimes et tenter de faire le silence sur ses propres crimes. Il y a des centaines de photos montrant les châmbas côte à côte avec la police et la gendarmerie algérienne mener des attaques sanglantes contre les Mozabites, mais ce sont les Mozabites qui sont arrêtés et condamnés par la justice algérienne (PH/DR)
Il convient de rappeler que, fidèle à ses méthodes, l’Etat algérien avait déjà préparé "l’opinion algérienne" à la cabale qui allait être montée contre le Dr. Fekhar et c’est le premier ministre algérien, Abdelmalek Sella, en personne, lors de sa rencontre avec les notables de Ghardaïa, qui a montré des photos d’armes soi-disant trouvées dans le domicile du Dr. Fekhar, affirmant même avec fierté "c'en est fini de Fekhar" !...

En réalité l'Etat algérien ne pardonne pas au Dr. Fekhar d'avoir alerté l'opinion internationale sur les dérives criminelles des services de sécurités algériens et leur implication directe dans les crimes qui sont commis par les Châambas contre les Mozabites. L'Etat algérien ne lui pardonne pas non le rapprochement du Dr. Fekhar et de son Mouvement avec le Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie (MAK), brisant ainsi l'isolement dans lequel se trouvaient jusque-là les Mozabites et soulevant un élan de solidarité en Kabylie.

Il convient également de rappeler que Youcef Ould Dada, un mozabite de Ghardaia, a été arrêté et condamné à deux (2) ans de prisons ferme pour avoir diffusé une vidéo qui montrait des policiers algériens pris en flagrant délit de vol dans un commerce de la ville en décembre 2013. Il a été condamné pour "atteinte à l’intérêt national" et "outrage à corps constitué"...ça en dit long sur la "justice algérienne"!

Qu'y a-t-il a attendre d'un Etat qui amnistie des terroristes pour les élever au rangs de "personnalités nationales", qui fait participer sa police et sa gendarmerie dans des razzias et des agressions de nature raciale, qui tire à balle explosives sur des manifestants à mains nues, qui protège les criminels et incarcère les citoyens qui "dévoilent" les preuves de la sauvagerie de hordes de criminels et enfin qui monte des cabales contre les militants des droits de l'Homme ?... RIEN !

Et avec cela, l'Etat algérien bénéficie encore et toujours du soutien des démocraties occidentales, de l'ONU, de pseudo intellectuels et de pseudo opposants qui ne savent monter au créneau que pour accabler ou s'attaquer à quiconque ose remettre en cause l'ordre établi ou encore la sacro-sainte "unité nationale" bâtie sur le mensonge, la spoliation, la négation et au besoin le massacre des peuples qui osent résister ...

maa,
SIWEL 151703 JUIL 15

Il convient également de rappeler que Youcef Ould Dada, un mozabite de Ghardaia, a été arrêté et condamné à deux (2) ans de prisons ferme pour avoir diffusé une vidéo qui montrait des policiers algériens pris en flagrant délit de vol dans un commerce de la ville en décembre 2013. Il a été condamné pour "atteinte à l’intérêt national" et "outrage à corps constitué"...ça en dit long sur la "justice algérienne"!

Qu'y a-t-il a attendre d'un Etat qui amnistie des terroristes pour les élever au rangs de "personnalités nationales", qui fait participer sa police et sa gendarmerie dans des razzias et des agressions de nature raciale, qui tire à balle explosives sur des manifestants à mains nues, qui protège les criminels et incarcère les citoyens qui "dévoilent" les preuves de la sauvagerie de hordes de criminels et enfin qui monte des cabales contre les militants des droits de l'Homme ?... RIEN !

Et avec cela, l'Etat algérien bénéficie encore et toujours du soutien des démocraties occidentales, de l'ONU, de pseudo intellectuels et de pseudo opposants qui ne savent monter au créneau que pour accabler ou s'attaquer à quiconque ose remettre en cause l'ordre établi ou encore la sacro-sainte "unité nationale" bâtie sur le mensonge, la spoliation, la négation et au besoin le massacre des peuples qui osent résister ...

maa,
SIWEL 151703 JUIL 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu