A propos des accusations mensongères visant un citoyen d’Aqvu

16/09/2015 - 11:14

AQVU ( SIWEL) — Au lendemain des menaces de mort proférées contre le MAK et le GPK, essentiellement à l’encontre de Mr Bouaziz Ait Chabib et Mr Ferhat Mhenni, présidents respectifs du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK) et du Gouvernement Provisoire Kabyle (GPK), une publication sur le réseau social Facebook a circulé, dénonçant le responsable et commanditaire de ces actes haineux et immoraux en la personne de Rezki Iskounen, un citoyen Kabyle d’Akbou, élu à la municipalité de la ville, sans aucune explication ou preuve appuyant l’accusation.


"En cherchant à opposer les kabyles les uns aux autres, l'Etat algérien oeuvre à l’autodestruction de la Kabylie"
"En cherchant à opposer les kabyles les uns aux autres, l'Etat algérien oeuvre à l’autodestruction de la Kabylie"
En effet, la publication qui remonte au mercredi 09 septembre émanait d’un compte anonyme et se résumait à une photo de la personne concernée à laquelle était jointe un texte la présentant comme étant un élu « du FLN » et que celle-ci était responsable des appels au meurtre comme du saccage de l’affichage du MAK. Il n’a pas été possible d’identifier l’identité réelle de l’auteur…Sans doute un opposant « sous pseudos » missionné pour semer la zizanie entre les kabyles.

Mais l’incident ne s’arrêta pas là car les appels contre les président du MAK et du GPK ayant suscité une vive émotion, la publication a non seulement été partagée par bon nombre d’internautes mais elle a été également propagée de bouche à oreille à travers toute la ville d’Aqvu, amplifiant ainsi la rumeur calomnieuse, ce qui n’a évidemment pas manqué d’atteindre Mr Iskounen qui s’est retrouvé pointé du doigt sans ne rien y comprendre.

A son tour, Mr Iskounen a également été induit en erreur en pensant que ces accusations calomnieuses venaient de la Coordination MAK d’Akbou. Selon ses propos, il en a été d’abord surpris et déçu avant de décider tout de même de prendre contact avec les responsables locaux du mouvement kabyliste pour tirer au clair cette étrange affaire qui le mettait directement en cause et de manière tout à fait mensongère. Aussi, le 13 septembre aux environs de 21h, une rencontre entre Mr Iskounen et les responsables de la coordination MAK d’Akbou a eu lieu à la place de la mairie d’Akbou, pour clarifier la situation et défaire les points obscurs de ce malheureux incident.
Mr Iskounen s’est dit « outré de se savoir accuser à tort, alors qu’il est un homme respectueux de la liberté de penser de chacun et de la différence d’opinions ». De leur côté, les responsables locaux du MAK ont démontré à Mr Iskounen, à l’aide de quelques clics sur le réseau social, que leur Coordination était non seulement étrangère à cette machination, mais que ses membres avaient expressément demandé à leurs camarades militants de ne surtout pas partager ladite publication, celle-ci n’étant fondée sur aucune preuve tangible et émanant de surcroit d’un compte anonyme non identifié.

Mr Iskounen de son côté a expliqué que l’appel au meurtre ou la violence de quelque forme qu’elle soit, ne font pas partie de sa personnalité et qu’il n’éprouvait aucun sentiment d’animosité ou de haine à l’encontre de la famille militante du MAK ou envers les personnes de Bouaziz Ait-Chebib et de Ferhat Mehenni pour lesquels il a affirmé éprouver de l’estime et du respect. En outre Mr Iskounen a rappelé qu’il avait même salué le lever du drapeau kabyle en étant présent le 14 juin à Akbou. Mr Iskounen, a rappelé qu’il se revendiquait des principes démocratiques qui fondent la société kabyle, qu’il était respectueux de l’opinion personnelle de tout un chacun, d’autant plus que « nous sommes tous des Kabyles, aimant la Kabylie » a-t-il dit à ses interlocuteurs. Il a également confié à ses interlocuteurs qu’il n’avait pas vraiment cru que les accusations venaient du MAK, puisque ce n’était pas la première fois qu’il faisait l’objet de tentatives d’atteindre à sa personne en tant qu’élu de l’APC et que tout récemment, des rumeurs de tout genre courraient le concernant et que cela venait forcément de rivaux ayant des ambitions particulières au sein même de l’APC d’Akbou.

Les responsables de la coordination d’Akbou ont tenus à rassurer M. Iskounen en lui rappelant que le président du MAK lui-même, lors de sa prise de parole de samedi après la marche, s’était adressé à la population d’Akbou en leur disant qu’il ne pensait pas le moindre instant que ces menaces avaient été écrites par des citoyens de cette ville, mais que cela était forcément l’œuvre des agitateurs, envoyés spécialement pour tenter de semer la discorde et la haine entre les citoyens kabyles.

Encore une fois, cette tentative de ternir des personnes et de faire passer le MAK pour un mouvement voyou et sans aucun code d’honneur, s’est avérée vaine et nulle. Cela démontre qu’avec un dialogue sincère et ouvert, la nation Kabyle peut aller vers l’avant et faire de ses différences d’opinions une force et une richesse sur laquelle elle peut s’appuyer et que cette différence et le respects de ses différences constituaient justement le lien indéfectible qui assure à la Kabylie son unité et sa solidarité, tous ses enfants étant unis par le respect et l’amour des kabyles envers une patrie qu’ils chérissent par-dessus-tout : La Kabylie AVANT TOUT.

« Le MAK est un mouvement sincère, qui n’éprouve aucun sentiment de haine à l’égard des autres courants politiques qui ne partagent pas ses idées. Nous sommes tous Kabyles et nos différences d’opinions ne constituent en rien un rempart, mais tout au contraire, nous devons savoir nous unir lors de telles tentatives malsaines de semer la discorde entre nous. Notre rencontre avec Dda Rezki a été conviviale, fraternelle et prouve que le dialogue entre kabyles est possible. Elle nous a également permis de dissiper les malentendus et faire échouer un plan diabolique qui vise à opposer les kabyles les uns aux autres pour être mieux opprimés »a déclaré à Siwel, Nordine Mezi responsable à la communication de la coordination MAK d’Akbou

cdb/zp
SIWEL 161117 Sep 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu