A l'initiative d'Akal, action pour la Kabylie : Recueillement à la mémoire de Lounes MATOUB

18/06/2013 - 12:21

PARIS (SIWEL) — A l'occasion du 15e anniversaire de l'assassinat du Rebelle, Matoub Lounes, l'Association, Akal, action pour la Kabylie, commémore l'événement, sous le signe, "Qui a tué le Rebelle?"


Qui a tué Matoub Lounes ? beaucoup hésitent entre "LHadj Moussa" et Moussa LHadj".(photo/DILEM)
Qui a tué Matoub Lounes ? beaucoup hésitent entre "LHadj Moussa" et Moussa LHadj".(photo/DILEM)
« Cfut di terga ma yliy, d anzaw awen di siwlen ! »

Le 25 juin 1998, le chanteur-poète, compositeur et militant kabyle Lounes Matoub a été assassiné dans un guet-apens sur la route serpentée qui le menait de la ville de Tizi-Ouzou à son village natal Taourirt Moussa. C'est la première fois dans son histoire que la Kabylie, comme telle, a été directement visée par cet ignoble assassinat. Matoub n'était pas un intellectuel ni un leader politique; il était tout simplement la voie de la jeunesse kabyle et le symbole de la Kabylie. Cette jeunesse a immédiatement saisi le message et toute la région se rebelle, à l'image de son icône.

Pendant de longues semaines, les villages et les villes kabyles s'embrasent sous le mot d'ordre juvénile POUVOIR ASSASSIN. 4 jeunes seront abattus par les forces de répression algérienne lors des émeutes qui ont suivi l'ignoble forfait. Ces émeutes ont été le prélude, 3 ans plus tard, à ce que la Kabylie connaîtra pendant le massacre du Printemps Noir 2001 ou 128 familles kabyles, ainsi que tout le peuple kabyle, seront à jamais endeuillés. 15 années sont passées et seule la famille du défunt se bat encore pour faire éclater la vérité et rendre justice. De fallacieux procès en fausses arrestations, la mascarade de la justice algérienne continue et on ne sait pas encore

QUI A TUE LWENNAS.

Qui sait, sauront-nous un jour les coupables, les commanditaires et les organisateurs?

Une chose est certaine, Lounes, tombé les armes à la main, même mort, son esprit hante tous ceux qui ont orchestré sa liquidation à commencer par le régime algérien, qui débaptise une place Lounes Matoub, en plein ville de Tizi-Ouzou, alors que des villes occidentales continuent à honorer sa mémoire en baptisant des places publiques, des centres culturels et des rues au nom de l'artiste et en enseignant ses textes dans les écoles. La jeunesse kabyle, sortie en masse en 2001 ne sont que les enfants de Lounes et les porteurs de son message et les dignes continuateurs de son combat.

En attendons l’éclatement de vérité, il est de notre devoir, et par fidélité à son parcours, de continuer son combat et de le faire aboutir, le combat pour l'identité kabyle et pour la Liberté.

Pour que nul n'oublie, AKAL-Action pour la Kabyle appelle à un rassemblement-recueillement à la mémoire du Rebelle, le mardi 25 juin à partir de 17 h, sur la parvis Lounes Matoub, dans la ville de Bobigny.


Tout kabyle, fier de Lounes et fidèle à son combat et sa chanson, est appelé fraternellement à venir se recueillir, une bougie à la main, et dire aux assassinats de Lounes :

NON A L'OUBLI

ASSA AZEKKA LWENNAS YELLA YELLA

Pour s'y rendre : Métro 5, station Bobigny. Tram T2, station libération ou hotel de ville.

Contact : akal-kabylie@hotmail.fr / Tel : 0763161849

aai
SIWEL 18 1221 JUIN 13

affiche_25_juin.pdf Affiche 25 juin.pdf  (85.87 Ko)





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu