A Agouni Gueghrane, les citoyens ont tenu la dragée haute aux représentants de Boutflika, ces « janissaires du régime assassins !»

11/04/2014 - 12:03

AGOUNI GUEGHRANE (SIWEL) — Le meeting prévu pour hier par la Direction de Campagne de Boutflika de Tizi ouzou dans la Commune d’Agouni Gueghrane au sud ouest de Tizi Ouzou n’a pas été au rendez-vous puisque la population d’Agouni Gueghrane lui a tourné le dos en rejetant toute la mascarade présidentielle pour dire que la Kabylie n’est pas concernée par cette farce du pouvoir algérien en Kabylie.


En effet, les animateurs du meeting en question sont arrivés en retard d’une heure au meeting programmé à 10 heure précises au chef-lieu de la Commune d’Agouni Geughrane . De plus, le directeur de la campagne de Bouteflika à Tizi ouzou, qui n’est autre que le bachagha Ould Ali Hadi, qui avait été annoncé en grandes pompes, n’est pas venu en raison des appréhensions que ses relais locaux n’ont pas omis de lui communiquer juste avant le jour « j » et ce, en raison de ses antécédents dans la région.


D'ailleurs, la population qui attendait de pied ferme les janissaires de Boutflika pour leur signifier leur traitrise et leurs actes de forfaiture contre la Kabylie était un peu déçue que Ould Ali ne soit pas venu pour lui donner une dernière leçon sur la trahison dont il fait usage à chaque fois que la Kabylie veut marquer l’Histoire.

Juste après leur monologue qui a duré une vingtaine de minutes, les jeunes d’Agouni Gueghrane ont déclaré à l’égard des représentants de Bouteflika: « vous êtes le problème de la Kabylie ! » en ajoutant en plein visage des janissaires en question : « vos enfants auront honte de vous devant l’Histoire ! » Et « Vive le peuple kabyle qui ira dans le sens de sa libération d’autant plus que nous sommes les propriétaires de ce pays et vous êtes les locataires dont le contrat est expiré devant l’Histoire ». Puis ailleurs, les jeunes ont scandé des « vive le MAK ! »
Au final ,les citoyens d’Agouni Gueghrane ont tenu la dragée haute aux représentants de Boutflika pour leur dire simplement et clairement que, dans leur région de bravoure et de vaillance, les forfaitures et les ignominies contre la Kabylie sont des « sens interdits » et qu’ils s’y opposent farouchement par leur engagement en faveur de la cause kabyle pour réaliser son droit à l’autodétermination et son droit à l’existence dans l’Histoire.

Les bachaghas n’osent plus se présenter Kabyles sans escorte policière et les janissaires et autres kabyles de services reçoivent le seul accueil qu’ils méritent : le mépris

zp,
SIWEL 111203 AVR 14





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu