7ème rencontre autour de l’œuvre de Abdelmalek Sayad jeudi prochain à Oran

05/04/2012 - 08:39

ORAN (SIWEL) — L'oeuvre de Abdelmalek Sayad (1933-1998) sera au centre de la 7ème rencontre prévue le 12 avril prochain à Oran, dans le cadre du cycle dédié à ce penseur kabyle fondateur de la sociologie de l'émigration-immigration, a t-on appris des organisateurs.


Abdelmalek Sayad, sociologue franco-kabyle, ancien directeur de recherche au CNRS et à l'École des hautes études en sciences sociales, assistant de Pierre Bourdieu (PH : DR)
Abdelmalek Sayad, sociologue franco-kabyle, ancien directeur de recherche au CNRS et à l'École des hautes études en sciences sociales, assistant de Pierre Bourdieu (PH : DR)
La valorisation des archives léguées par Abdelmalek Sayad constitue l'objectif de cette rencontre destinée aux jeunes chercheurs travaillant sur les mécanismes migratoires, a précisé Mme Nouria Benghabrit Remaoun, directrice du Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle (CRASC), basé à Oran.

Plusieurs étudiants issus des différentes écoles doctorales algériennes d'anthropologie participeront à cette manifestation tout en bénéficiant d'ateliers dédiés aux analyses conceptuelles des textes de Sayad, a-t-elle indiqué. Cette initiative intervient dans le cadre d'un programme mettant en partenariat le CRASC, l'Institut français d'Oran et l'Association de prévention du site de la Villette (ASPV, France) qui a coordonné la formation des jeunes archivistes ayant procédé à l'inventaire du fonds Sayad.

L’œuvre de Abdelmalek Sayad, qui est conservée dans la médiathèque inaugurée à son nom en mars 2009 à la Cité nationale de l'histoire de l'immigration en France (CNHI), comporte des milliers de documents, photos et enregistrements sonores contenus dans 420 boîtes d'archives.

Né en Kabylie à Aghbala commune de At Jlil, Abdelmalek Sayad a fait ses études primaires dans son village natal, en Kabylie, puis poursuit sa scolarité au lycée de Vgayet avant d'entreprendre une formation d'instituteur à l'Ecole normale de Bouzaréah (Alger). Nommé instituteur dans une école à la Casbah, il poursuit ses études à l'université d'Alger où il rencontre Pierre Bourdieu. En 1963, il s'installe en France, en tant qu'enseignant vacataire au Centre de sociologie européenne de l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Il intègre en 1977 le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) où il sera nommé directeur de recherches en sociologie. Il décède le 13 mars 1998.

cc
SIWEL 050902 AVR 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche