4è mandat de Bouteflika : "Brasil 2014", les écoliers et les collégiens de Kabylie réquisitionnés d'office pour faire campagne

20/11/2013 - 16:42

KABYLIE (SIWEL) — Sur fond d’élection présentielle en faveur d’un 4è mandat pour Bouteflika, la qualification de l’équipe algérienne au Mondial 2014 va encore une fois servir d’opium et d’anesthésiant pour que les populations au bord du gouffre oublient la situation gravissime dans laquelle elles se trouvent. Mais la liesse suscité par cette qualification est beaucoup moins intense que celle de 2010 quand les égyptiens insultaient allègrement les algériens en les traitant de « faux arabes », de vulgaires « amazighs mal arabisés ». Aussi, pour pallier à ce manque d’engouement, du moins en Kabylie, les « sections administratives » algériennes ont été réduites à faire sortir, illico presto, les écoliers et les collégiens de Tizi-Ouzou, Draa El Mizan (Tachentirt*), Iεezzugen (Azazga) ... pour manifester, drapeau algérien en masse, leur joie de vivre sous le règne de Bouteflika et leur fierté de voir l’Algérie aller représenter, encore une fois, le monde Arabe.


Comme en 2010, la coupe du Monde servira de campagne électorale à Bouteflika, à la différence que cette année il faudra compter sur l'aide précieuse des hôpitaux militaires français du Val de Grâce et  des Invalides. (PH/DR)
Comme en 2010, la coupe du Monde servira de campagne électorale à Bouteflika, à la différence que cette année il faudra compter sur l'aide précieuse des hôpitaux militaires français du Val de Grâce et des Invalides. (PH/DR)
En effet, dans plusieurs villes de Kabylie comme à Tizi-Ouzou, Tachentirt (Draa El Mizan) et Iεezzugen (Azazga) , les autorités ont fait sortir les écoliers et les collégiens pour les emmener d’office manifester leur joie et leur fierté de voir l’Algérie qualifiée au mondial de 2014 et y représenter fièrement le monde arabe . La joie ainsi exprimée montrera au monde entier que tout va bien en Algérie, y compris dans cette Kabylie que l’on dit rebelle et frondeuse mais qui s’assimile volontiers au regard des exhibitions organisées par les sections administratives algériennes, exactement comme au bon vieux temps de la France où les indigènes criaient « vive la France » et brandissaient des banderoles où l’on pouvait lire « Dieu protège la France ». Si hier, Dieu devait protégeait la France coloniale, aujourd’hui Dieu doit protéger l’Algérie de Bouteflika…et de ses ayant-droit.

Enfin, comme en 2010, la coupe du Monde servira de campagne électorale à Bouteflika, les Bachaghas de Kabylie ne sont pas encore mis en service. C’est qu’il est encore un peu tôt et, bien que la politique de l’autruche soit celle qui prévaut naturellement en Algérie, la campagne « Bouteflika président » ne pourra pas se faire dans les mêmes conditions que la précédente. En effet, malgré le concours du Val de Grace et des Invalides, Bouteflika reste rivé à son fauteuil et un avion présidentiel reste est en permanence prêt décoller pour les Invalides ou le Val de Grâce…

Mais peu importe l’Etat de santé de Bouteflika, les hôpitaux militaires français se chargeront de le maintenir en vie tant qu’un successeur fiable ne lui est pas trouvé…entre-temps, il faut que le algériens, et surtout les kabyles, expriment leur « joie de vivre » sous le règne de Bouteflika ;et quoi de mieux que des scènes de liesses populaires à la faveur d’un mondial de football…si au moins les égyptiens avaient eu à être confronté à l’équipe algérienne, cela aurait certainement apporté du piment au fait divers…

Entre-temps, chez la mère fondatrice de la Nation algérienne, en France, la ville de Toulouse a été en partie bouclée par la police hier soir, après la qualification de l'Algérie au Mondial 2014. Les scènes de liesse ont donné lieu à quelques « débordements de joie » : Place du Capitole, des jeunes ont escaladé la façade principale de la mairie pour y accrocher le drapeau algérien, la station de métro Jean Jaurès a été fermée par « mesure de sécurité » et des véhicules ont été incendiés dans « les quartiers »…la France et l'Algérie semblent être condamnées à évoluer dans le même sens. Qu'en sera-t-il de la Kabylie où les sections administratives algériennes sont encore obligées de faire sortir les enfants pour donner l'illusion d'une Kabylie qui participe joyeusement à cette joyeuse pagaille.

cdb,
SIWEL 201642 NOV 13


* Tachentirt est le nom kabyle originel de la région de Draa El Mizan, voir cet article:

http://iflisen2008.over-blog.com/article-histoire-de-tachentirt-ex-dra-el-mizan-55274707.html http://iflisen2008.over-blog.com/article-histoire-de-tachentirt-ex-dra-el-mizan-55274707.html





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu