28 décapitations publiques revendiquées par l’ambassadeur d’Arabie Saoudite auprès des Nations Unies

17/12/2015 - 10:57

(SIWEL) — L’ambassadeur d’Arabie Saoudite auprès des Nations Unies, Faisal Trad, celui-là même qui préside un groupe "consultatif" proposant des experts" pour le Conseil des droits de l’homme des Nations unies, a confirmé en personne la décapitation publique de 28 membres du personnel, considérés comme responsables la mort de 1300 personnes à la Mecque suite à la chute d’une grue.

C’est le roi d’Arabie Saoudite en personne qui a donné l’ordre de la décapitation de ces 28 personnes sur la place publique…

En revanche, motus et bouche cousue concernant les responsabilités d’un convoi de VIP à l’origine de la tragique bousculade de Minaa. N’étant pas des VIP, les 28 membres du personnel ont été jugés et condamnés à la décapitation sur la place publique.


Bien plus que l’Arabie Saoudite, l’Iran, la Turquie, Daech, le Hezbollha, le Hamas, Boko Haram ou le GIA, ce sont les Ban-ki-moon, les François Hollande, les Barak Obama et Cie qui sont encore plus inquiétants. N’est-ce pas à l’ombre de leur immorale complaisance que cette secte sanguinaire se propage à l’échelle mondiale (PH/DR)
Bien plus que l’Arabie Saoudite, l’Iran, la Turquie, Daech, le Hezbollha, le Hamas, Boko Haram ou le GIA, ce sont les Ban-ki-moon, les François Hollande, les Barak Obama et Cie qui sont encore plus inquiétants. N’est-ce pas à l’ombre de leur immorale complaisance que cette secte sanguinaire se propage à l’échelle mondiale (PH/DR)
Le spectacle de la décapitation publique des 28 membres du personnel saoudien a été filmé et diffusé sur YouTube avant d’être supprimé en raison ... tenez-vous bien ... de son «contenu qui ne respecte pas les règles de YouTube concernant les contenus choquants et dégradants».


C’est bien sur tout à l’honneur de YouTube d’interdire ce type de contenu bien qu’il eut fallu que les contenus "choquant et dégradant" du même ordre que ceux de l’Arabie Saoudite, et dont regorgent les vidéos de propagandes de l’Etat islamique (Daech), soient également interdit de diffusion...

Enfin, l’acoquinage de l’ONU, de son Conseil des droits de l’Homme, des grandes "démocraties occidentales" qui nous chantent les droits de l’homme, la démocratie, l’égalité etc., etc., avec bon nombre d’Etats criminels du même type que l’Arabie saoudite, est autrement plus choquant.

C’est sans le moindre état d’âme que tous ces donneurs de leçons courbent l’échine face aux idéologues de cette secte devenue mondiale, tout en prétendant hypocritement en combattre les effets : au-delà d’être choquante la démarche est tout simplement ... immorale!

Source Réseau international

mma,
SIWEL 171054 DEC 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu