20 août 1956 - 20 août 2012 : le MAK commémore le cinquante-sixième anniversaires du Congrès de la Soummam

21/08/2012 - 11:19

IFRI (SIWEL) — Une délégation du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK) s’est rendue, le 20 août à Ifri Ouzellaguen, en Kabylie, à l’occasion de la commémoration du 56e anniversaire de la tenue du Congrès de la Soummam.


La délégation du MAK à Ifri ouzellaguen. PH/Siwel
La délégation du MAK à Ifri ouzellaguen. PH/Siwel
La délégation est composée de Djennadi Farid, secrétaire général, Mebarki Mouloud, président du Conseil national, Younsi Mohamed, membre de la direction et de nombreux militants des coordinations d’Akbou, Ifri-Ouzellaguen et ceux venus d’Ighil Ali et de Guendouz se sont donnés rendez-vous au sein même du lieu historique qui a abrité les travaux du Congrès de la Soummam.

Les militants du MAK sont entrés dans la cours du musée en tenant le slogan suivant « Kabylie autonome » devant des centaines de personnes qui sont présentes sur place.

Une minute de silence à été, ensuite, observée en hommage à tous les martyrs qui sont tombés au champs d’honneur ainsi qu’aux "cerveaux" du Congrès de la Soummam, à savoir Abane Ramdane et Krim Belkacem, entres autres.

La parole fut prise, d’abord, par Mebarki Mouloud , président du Conseil national du mouvement autonomiste kabyle, après Na Nouara, a tenu à rassurer les militants et les nombreux curieux venus prendre part à cet événement et les assurés que le MAK continuera le combat jusqu’à ce que l’autonomie soit arrachée en soulignant, d’autre part, que le MAK œuvrera à ce que l’égalité des chances entre hommes et femmes soit garantie par l’état Kabyle autonome.

Ensuite, la parole fut donnée à Djennadi Farid, secrétaire général du MAK, qui a précisé, d’une part, que « la Kabylie est pour les Kabyles » et que l’autonomie des régions est proclamée et a commencé à prendre effet dans ce lieu historique et que le MAK revendique l’autonomie de la wilaya III correspondant à la région de la Kabylie.

Les nombreux militants du MAK sont allés, en outre, visiter la maison qui a été le théâtre de cet événement qui a vu l’Algérie accéder à son indépendance. Il est utile de souligner qu’aucun officiel n’a été remarqué sur le site.

Ceci dénote à quel point le régime raciste d’Alger a détourné cet événement si important en celui de l’offensive du nord constantinois, effaçant progressivement le Congrès qui a permis à l’Algérie de retrouver sa « Souveraineté ».

Correspondance particulière/wbw
SIWEL 211119 AOUT 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu