"100 000 habitants de la région de Sidi-Aich se retrouvent exclus de la pénétrante. " Le maire de Tinebdar proteste

07/02/2016 - 23:11

TINEVDAR (SIWEL) — Un échangeur pour la région de Sidi-Aich était prévu dans le tracé initial mais pour des raisons que le maire qualifie d’ « occultes », il a été déplacé vers Ouzallaguen : « Suite à des pressions occultes et pour satisfaire des intérêts strictement de quelques particuliers, l’échangeur prévu pour Sidi-Aich a été déplacé vers Ouzellaguen. » lit-on sur le document adressé au premier représentant de l'Etat algérien à Vgayet, et de continuer « 100 000 habitants de la région de Sidi-Aich se retrouvent exclus de la pénétrante. »


"100 000 habitants de la région de Sidi-Aich se retrouvent exclus de la pénétrante. " Le maire de Tinebdar proteste
Profitant d’une visite de travail que le représentant de l'Etat algérien à Vgayet a effectué le jeudi passé au chantier des travaux de la pénétrante où il était question d’une réception du chantier avant la fin de l’année en cours, le maire de Tinebdar a saisi l’occasion pour réitérer la nécessité d’un échangeur pour la région de Sidi-Aich.

En effet, un échangeur pour la région de Sidi-Aich était prévu dans le tracé initial mais pour des raisons que le maire qualifie d’ « occultes », il a été déplacé vers Ouzallaguen : « Suite à des pressions occultes et pour satisfaire des intérêts strictement de quelques particuliers, l’échangeur prévu pour Sidi-Aich a été déplacé vers Ouzellaguen. » lit-on sur le document adressé au premier représentant de l'Etat algérien à Vgayet, et de continuer « 100 000 habitants de la région de Sidi-Aich se retrouvent exclus de la pénétrante. »

Dans cette lettre rendue publique, Braham Bennadji demande au wali dans sa missive « de faire en sorte de réparer cette injustice, en œuvrant à la mise en place d’un 4e échangeur pour la région de Sidi-Aich dont la population n’acceptera point sa mise en écart de ce grand projet attendu par tout le monde sans exception. »

Pour appuyer son plaidoyer, l’édile communal évoque des raisons purement techniques, notamment le sauvetage et l’évacuation des victimes, éventuelles, vers "l’unique hôpital" de la région, sans omettre de rappeler que l’année dernière, une marche avait été organisé à « l’initiative citoyenne » pour la même doléance, et où plusieurs centaines de personnes avaient répondu à l’appel.

fo/zp,
SIWEL 072311 FEV 16

Ci-après le courrier du Maire de Tinevdar






Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu